Auto - Moto

Ouvrez la porte et entrez dans le bar de la communauté !
Avatar du membre
Grandayzer
Messages : 690
Enregistré le : 25 juil. 2017, 22:35
Localisation : Toronto

Re: Auto - Moto

Message par Grandayzer » 08 sept. 2019, 21:49

spaghetriz a écrit :
08 sept. 2019, 17:09
Je tiens tout d'abord à préciser que je souhaitais vivement une victoire de Ferrari aujourd'hui après 9 ans d'attente à Monza, que ce soit Vettel ou Leclerc mais pourtant, j'ai du mal à me réjouir devant la manière dont elle a été obtenue car à ce niveau, il faut tout de même avaler quelques couleuvres là.

Lorsque Grandayzer comparait Leclerc à Prost hier, il était totalement dans le vrai et ça se confirme aujourd'hui. Entre le moment où il pousse Hamilton dans l'herbe et l'oblige à prendre la chicane au moment où le britannique se portait à sa hauteur pour le doubler au lieu de prendre le virage à la régulière en essayant de résister normalement, puis celui où il zigzague dans la parabolique (édit: à l'entrée de la parabolique pour être précis) pour empêcher l'anglais de le doubler encore; sans la bienveillance de la FIA, une pénalité était amplement méritée devant ces 2 manœuvres irrégulières mettant aussi potentiellement en péril la sécurité des pilotes.
J'ai nettement préféré la victoire sans bavure de Leclerc à Spa que cet aspect peu appréciable qu'il vient de montrer de son personnage. Dommage car il ne manque pas de talent.

Sinon, Vettel est définitivement fini chez Ferrari, cet énième tête à queue à Monza achève sa réputation qui était déjà bien entachée face au jeune qui monte de l'autre côté du garage. De plus, ils ont un style de pilotage opposé et la direction technique de la Scuderia développe la monoplace pour Leclerc; ainsi, l'allemand n'est dès lors voué qu'à subir la loi de son coéquipier. La rumeur Alonso s'intensifie du côté de l'Italie et bien que je la prenne avec des pincettes, elle aurait du sens vu que l'espagnol est un bon metteur au point avec un style de pilotage s'approchant de celui de Leclerc au niveau des besoins techniques.

Côté Mercedes, je me méfie de la puissance de leur nouveau moteur car je ne les attendais pas à un tel niveau sur cette piste avec leur monoplace qui génère plus de trainée aéro que la Ferrari. Par contre, Bottas, lorsqu'il était en position de challenger Leclerc, a à nouveau prouvé par quelques petites erreurs fatales combien il lui manque ce petit plus de talent et de mordant qui anime un véritable champion. Un parfait soldat, un bon pilote mais assurément pas un champion.
Je suis très très content pour Ferrari! Une victoire de la scudéria à Monza c'est toujours un grand moment pour le sport autombile. Bravo à Leclerc, qui, hormis quelques fautes sous pression, a conduit comme un champion. Bravo aussi, une fois n'est pas coutume, aux stratèges de Ferrari qui l'ont équipé de durs après le pit-stop. Ils ont fait le meilleur choix compte tenu des circonstances, avec Vettel au fond du gouffre.

Mercedes a conservé beaucoup trop de downforce sur ce circuit, ce qui leur a porté préjudice au bout du compte. Ils étaient bien les plus rapides grace à leur set-up et leur PU (je suis choqué aussi de voir à quel point ils allaient vite sur les lignes droites malgré leur trainée aéro!), mais trop susceptible dans l'air sale derrière la Ferrari. Si Hamilton était sorti en tete du pit-stop, on ne l'aurait plus revu.
Je suis aussi d'accord avec ton avis sur Bottas. Très bon quand il fait la course en tete, il fait trop de petites erreurs quand il est en chasse.

J'ai aussi tické sur la manoeuvre de Leclerc. Dans un autre circuit à la limite, mais pousser Lewis en dehors de la piste avant la Seconda Variante (approche à 330km/h), c'est quand meme de mauvais gout. Ailleurs qu'a Monza, avec 60 millions de tifosi survolté, je suis convaincu qu'il aurait pris une grosse pénalité. On est à des années lumière de la petite touchette avec Max en Autriche, sachant que Max dans cette configuration avait le droit de passage, ou encore très loin des acrobaties à Silverstone à des vitesses moindres, ou les pilotes ont le temps de s'éviter.

Quant à Vettel, Louis Camilleri (le PDG de Ferrari) l'a bien confirmé à l'antenne de Sky: il est déprimé, et l'équipe doit faire en sorte de lui remonter le morale. Son tete à queue montre à quel point il n'est pas confortable avec un aileron qui ne lui donne pas de mordant à l'avant. Je suis convaincu qu'il ira beaucoup mieux l'an prochain: j'ai entendu que Binotto a affirmé qu'ils allaient abandonner le package "low downforce" en 2020. A part au Mexique ou l'air est raréfié, je ne vois pas ou ils peuvent encore gagner cette année. Et encore, ca risque de favoriser Max comme en Autriche.

Avatar du membre
Shadow
Modérateur
Messages : 3137
Enregistré le : 25 juin 2017, 09:10
Localisation : Liège

Re: Auto - Moto

Message par Shadow » 08 sept. 2019, 22:33

Etant en réunion de famille,je n'ai vu le GP que par séquences, et j'ai pas vu le zigzag dont vous parlez avant la Parabolica. J'ai cherché mais pas trouvé de video. Si vous en avez une, je suis preneur.

Par contre, sur la vidéo qu'a montrée Spag, je n'y vois rien de scandaleux. Il lui ferme la porte et lui laisse le minimum de place, mais je trouve que c'est de bonne guerre, ce sont des manoeuvres comme on en voit des tas, celle-ci ne me choque pas outre mesure. Après, il doit faire attention à ne pas répéter des défenses trop musclées, car il risque d'agacer.

Quoiqu'il en soit, une superbe victoire de sa part et avec un sacré sang froid, même s'il a commis quelques petites erreurs. A 21 ans, résister à la fois à Hamilton puis Bottas qui disposaient de meilleures voitures, allant jusqu'à les pousser tous les deux à la faute, c'est très fort. Je pense comme toi, Vettel me semble fini. Je ne le vois pas revenir plus fort l'année prochaine.

Avatar du membre
Grandayzer
Messages : 690
Enregistré le : 25 juil. 2017, 22:35
Localisation : Toronto

Re: Auto - Moto

Message par Grandayzer » 08 sept. 2019, 23:01

Shadow a écrit :
08 sept. 2019, 22:33
Je pense comme toi, Vettel me semble fini. Je ne le vois pas revenir plus fort l'année prochaine.
"On a vu souvent
Rejaillir le feu
D'un ancien volcan
Qu'on croyait trop vieux"

;)

Vettel est un des meilleurs pilotes de la grille. L'an prochain il aura une voiture plus favorable. Je pense qu'on va le revoir à son meilleur niveau. Les champions ne disparaissent pas pour longtemps.

Avatar du membre
spaghetriz
Messages : 1886
Enregistré le : 24 juin 2017, 17:35
Localisation : Paris

Re: Auto - Moto

Message par spaghetriz » 09 sept. 2019, 00:47

Shadow a écrit :
08 sept. 2019, 22:33
Etant en réunion de famille,je n'ai vu le GP que par séquences, et j'ai pas vu le zigzag dont vous parlez avant la Parabolica. J'ai cherché mais pas trouvé de video. Si vous en avez une, je suis preneur.

Par contre, sur la vidéo qu'a montrée Spag, je n'y vois rien de scandaleux. Il lui ferme la porte et lui laisse le minimum de place, mais je trouve que c'est de bonne guerre, ce sont des manoeuvres comme on en voit des tas, celle-ci ne me choque pas outre mesure. Après, il doit faire attention à ne pas répéter des défenses trop musclées, car il risque d'agacer.

Quoiqu'il en soit, une superbe victoire de sa part et avec un sacré sang froid, même s'il a commis quelques petites erreurs. A 21 ans, résister à la fois à Hamilton puis Bottas qui disposaient de meilleures voitures, allant jusqu'à les pousser tous les deux à la faute, c'est très fort. Je pense comme toi, Vettel me semble fini. Je ne le vois pas revenir plus fort l'année prochaine.
Voici une vidéo des highlights de la course: https://www.youtube.com/watch?v=h-ce3gPMsGc
A 3 min, il y a un meilleur visuel de l'incident où Leclerc pousse Hamilton dans l'herbe et le retasse dans le virage pour le forcer à prendre la chicane; à 3 min 53/ 4 min 02, même si le changement d'angle en plein cours de manœuvre ne donne qu'un visuel partiel (alors que Sky avait diffusé cela depuis la caméra embarquée sur la monoplace de Hamilton sur le live), on voit le moment où Leclerc change plusieurs fois de trajectoire devant Hamilton au niveau de la Parabolica et la ligne droite qui s'en suit (au temps pour moi, ce n'était pas à l'entrée de la Parabolica comme je l'énonçais de mémoire mais plutôt vers la sortie).

Quand j'ai vu son interview d'après-course où il reconnait avoir quelque peu dépassé les limites mais énonce plus ou moins explicitement qu'il se considère désormais en droit de s'en affranchir depuis le dépassement musclé de Verstappen sur lui en Autriche, il faudrait juste qu'il arrête ce jeu politique par rapport à ce pseudo incident où, comme le précise Grandayzer, on était face à un dépassement rugueux en règle et sans danger mais en aucun cas sur un agissement similaire mettant un adversaire dans l'herbe à haute vitesse en zone DRS. Ca se passe bien lorsque l'adversaire anticipe la manœuvre comme ici, mais le jour où ça tombe sur un adversaire n'évitant pas le contact, ça finit en accident d'avion (après ce qu'on a vécu en F2 à Spa et encore cette semaine avec un nouvel accident grave, éviter les manœuvres irresponsables serait de bon goût).

Pour la partie en gras, je pense tout de même que la Ferrari avait la meilleure monoplace pour cette piste car Mercedes subissait trop la traînée aéro, sans rien vouloir retirer à la solidité mentale dont a fait preuve le jeune monégasque et son indéniable talent.
Grandayzer a écrit :
08 sept. 2019, 21:49
Quant à Vettel, Louis Camilleri (le PDG de Ferrari) l'a bien confirmé à l'antenne de Sky: il est déprimé, et l'équipe doit faire en sorte de lui remonter le morale. Son tete à queue montre à quel point il n'est pas confortable avec un aileron qui ne lui donne pas de mordant à l'avant. Je suis convaincu qu'il ira beaucoup mieux l'an prochain: j'ai entendu que Binotto a affirmé qu'ils allaient abandonner le package "low downforce" en 2020. A part au Mexique ou l'air est raréfié, je ne vois pas ou ils peuvent encore gagner cette année. Et encore, ca risque de favoriser Max comme en Autriche.
Grandayzer a écrit :
08 sept. 2019, 23:01
Vettel est un des meilleurs pilotes de la grille. L'an prochain il aura une voiture plus favorable. Je pense qu'on va le revoir à son meilleur niveau. Les champions ne disparaissent pas pour longtemps.
J'ai beau être un détracteur de longue date de Vettel car l'ayant toujours considéré "surcoté", je te rejoins totalement quant au fait que ses erreurs actuelles ne reflètent en aucun cas son niveau réel. Il est incontestablement cuit mentalement dans une équipe l'exposant à une trop lourde pression, surtout face à un jeune qui monte et ne subit aucune pression quant à lui (jusqu'à maintenant du moins), et mal à l'aise avec une monoplace sous-vireuse et manquant de motricité. A mon sens, le seul moyen de rebondir pour lui est de quitter Ferrari qui privilégiera désormais Leclerc tant dans le développement de la monoplace que dans le traitement général.
Certes Ferrari n'aura sans doute pas la stupidité de maintenir ce package à faible appui sur le train avant, revirement qui aurait du s'opérer dès la trêve précédant la tournée européenne pour éviter de passer une saison aussi désastreuse, mais ne nous leurrons pas, la monoplace sera tout de même configurée pour le pilotage de Leclerc qui nécessite un autre développement technique que ce qu'attend Vettel. De plus, mentalement, c'est un pilote qui a besoin d'être choyé et soutenu pour performer, environnement qu'il n'a jamais vraiment trouvé chez Ferrari et qu'il ne retrouvera pas avec la présence de Leclerc désormais.
A mon sens, autant Ferrari que Vettel aurait tout à perdre en poursuivant cette collaboration.
KPS a écrit :
08 sept. 2019, 21:29
Comme ça fait plaisir à voir une victoire de Ferrari à Monza. Après c'est vrai que le pilotage de Leclerc a été limite sur 2 actions. Après ce gars a la dalle et il a tout fait pour obtenir la victoire quel que soit le prix.

Concernant Vettel, je cherche des explications... Il a intérêt à avoir le mental solide pour revenir devant, parce que ça ne va pas être facile. A voir comment il va gérer... C'est un champion, mais je me demande ce qui a pu se passer dans sa tête pour faire autant d'erreurs depuis un an. Son retour en piste était super dangereux. Mais le plus marrant c'est Stroll qui l'insulte d'imbécile, mais qui commet exactement la même erreur avec Gasly.

En ce qui concerne le contrat de Vettel, pourrait-on imaginer qu'il signe ailleurs avant la fin de son contrat avec Ferrari et si c'était possible où pourrait-il signer?
Depuis 4 mois, Vettel a fait beaucoup de passages du côté de Red Bull et s'avère être en contact régulier avec Horner et Helmut Marko du côté de Red Bull avec lesquels il entretient une certaine amitié. D'après certains, se serait uniquement en raison du fait que Vettel ressent le besoin de se ressourcer auprès de Horner en reparlant du bon vieux temps sans qu'il soit question de transfert mais du côté des médias allemands, ça parle beaucoup d'un retour de l'enfant prodigue, d'autant plus avec le fait que la promotion d'Albon n'est actuellement pas définitive.
Que Vettel et Red Bull aient envie de renouer ensemble, je n'en doute pas un instant, le pilote retrouverait un environnement dans lequel il est encore perçu comme une légende après avoir fait le palmarès de cette équipe et pour Red Bull, sachant que dans 1 an, il y a fort à parier que Verstappen parte (sans doute pour Mercedes), avoir Vettel encore sous la main serait un moindre mal.
D'autres rumeurs énoncent aussi qu'il est démotivé au point de vouloir prendre sa retraite ou une année sabbatique du moins.
Problème: la question financière. Vettel gagne environ 40 millions par an chez Ferrari et possède encore 1 an de contrat, donc Ferrari peut difficilement s'offrir le luxe de le virer sachant qu'il faudrait lui régler cette somme, même si tout est possible (cf Kimi en 2009). S'il va chez Red Bull, il faudrait qu'il divise au moins par 2 son salaire.

Si jamais Vettel quitte Ferrari, Alonso est le candidat tout désigné pour le remplacer et les rumeurs énoncent que sa présence dans le paddock aujourd'hui avaient pour objet d'une part de continuer son opération séduction auprès de la Scuderia, et de l'autre étudier le projet de McLaren pour se lancer en IndyCar à plein temps si son retour en F1 échoue.
Si Alonso était choisi, je pense que ce ne serait que pour un contrat d'1 an car Hamilton souhaite ardemment rejoindre Ferrari pour achever sa carrière sur un dernier défi une fois son contrat terminé avec Mercedes fin 2020.
Que d'hommes se pressent vers la lumière non pas pour voir mieux, mais pour mieux briller_ Nietzsche

KPS
Messages : 183
Enregistré le : 26 juin 2017, 09:30

Re: Auto - Moto

Message par KPS » 09 sept. 2019, 21:30

spaghetriz a écrit :
09 sept. 2019, 00:47

Depuis 4 mois, Vettel a fait beaucoup de passages du côté de Red Bull et s'avère être en contact régulier avec Horner et Helmut Marko du côté de Red Bull avec lesquels il entretient une certaine amitié. D'après certains, se serait uniquement en raison du fait que Vettel ressent le besoin de se ressourcer auprès de Horner en reparlant du bon vieux temps sans qu'il soit question de transfert mais du côté des médias allemands, ça parle beaucoup d'un retour de l'enfant prodigue, d'autant plus avec le fait que la promotion d'Albon n'est actuellement pas définitive.
Que Vettel et Red Bull aient envie de renouer ensemble, je n'en doute pas un instant, le pilote retrouverait un environnement dans lequel il est encore perçu comme une légende après avoir fait le palmarès de cette équipe et pour Red Bull, sachant que dans 1 an, il y a fort à parier que Verstappen parte (sans doute pour Mercedes), avoir Vettel encore sous la main serait un moindre mal.
D'autres rumeurs énoncent aussi qu'il est démotivé au point de vouloir prendre sa retraite ou une année sabbatique du moins.
Problème: la question financière. Vettel gagne environ 40 millions par an chez Ferrari et possède encore 1 an de contrat, donc Ferrari peut difficilement s'offrir le luxe de le virer sachant qu'il faudrait lui régler cette somme, même si tout est possible (cf Kimi en 2009). S'il va chez Red Bull, il faudrait qu'il divise au moins par 2 son salaire.

Si jamais Vettel quitte Ferrari, Alonso est le candidat tout désigné pour le remplacer et les rumeurs énoncent que sa présence dans le paddock aujourd'hui avaient pour objet d'une part de continuer son opération séduction auprès de la Scuderia, et de l'autre étudier le projet de McLaren pour se lancer en IndyCar à plein temps si son retour en F1 échoue.
Si Alonso était choisi, je pense que ce ne serait que pour un contrat d'1 an car Hamilton souhaite ardemment rejoindre Ferrari pour achever sa carrière sur un dernier défi une fois son contrat terminé avec Mercedes fin 2020.
J'ai lu une info (mais je ne me rappelle pas la source) qui disait qu'un échange Vettel-Hamilton pourrait avoir lieu. Du côté de Mercedes, il serait chaud de reprendre Vettel car ils veulent revoir un Allemand briller avec Mercedes. D'après cette source, les Allemands trouveraient l'équipe un peu trop britannique à leurs goûts, et pas seulement à cause d'Hamilton, la structure de l'écurie serait en grosse partie britannique.

De l'autre côté, Ferrari serait chaud pour prendre Hamilton le voyant comme un favoris au titre. Penses-tu que c'est envisageable ou c'est de la bullshit?

Avatar du membre
spaghetriz
Messages : 1886
Enregistré le : 24 juin 2017, 17:35
Localisation : Paris

Re: Auto - Moto

Message par spaghetriz » 10 sept. 2019, 19:04

KPS a écrit :
09 sept. 2019, 21:30
J'ai lu une info (mais je ne me rappelle pas la source) qui disait qu'un échange Vettel-Hamilton pourrait avoir lieu. Du côté de Mercedes, il serait chaud de reprendre Vettel car ils veulent revoir un Allemand briller avec Mercedes. D'après cette source, les Allemands trouveraient l'équipe un peu trop britannique à leurs goûts, et pas seulement à cause d'Hamilton, la structure de l'écurie serait en grosse partie britannique.

De l'autre côté, Ferrari serait chaud pour prendre Hamilton le voyant comme un favoris au titre. Penses-tu que c'est envisageable ou c'est de la bullshit?
A l'heure actuelle, c'est du bullshit. Il est vrai que suite à la retraite de Rosberg jusqu'à l'incident de Bakou il y a 2 ans où Vettel fut incriminé, Mercedes voulait à tout prix embaucher le pilote allemand même quitte à perdre Hamilton qui n'était plus vraiment en odeur de sainteté à l'époque mais depuis, bien des choses ont changé.
C'est un fait que Mercedes n'a de germanique que le nom et les dirigeants alors que les usines moteur et châssis (à Brixworth et Brackley) ainsi que les ingénieurs y travaillant du plus bas au plus haut échelon sont britanniques (en même temps, les meilleurs écoles d'ingénierie et les plus grands maîtres sont là bas, ce qui met à la traine les autres nations), alors voir en plus un pilote britannique être l'homme providentiel au volant dérangeait beaucoup, d'où un certain favoritisme pour Rosberg puis la tentation d'embaucher Vettel. Toutefois, la volonté de gagner est plus forte que cette simple question de nationalité. Désormais, l'ambition de Mercedes est de conserver Hamilton encore 1 an puis le remplacer par celui qui a tout pour imposer une domination similaire: Max Verstappen.

L'avenir pour Vettel, c'est soit encore 1 an chez Ferrari (dans quel état?), soit Red Bull (avec un énorme nœud à démêler sur le plan financier), soit la retraite (vu son état psychologique, ce n'est vraiment pas à écarter). Pour Hamilton, c'est à 100% sûr qu'il sera chez Mercedes pour achever sa dernière année de contrat et probablement empocher un 7ème titre vu qu'il n'y aura aucun changement de règlement majeur et que Mercedes possède tout de même une sérieuse longueur d'avance sur l'ensemble d'une saison au niveau technologique.
En tout cas, en 2021, avec la refonte totale du règlement, si les équipes techniques de la Scuderia ne se plantent pas cette fois-ci, il y aura de quoi ambitionner de belles choses si le line up Hamilton/Leclerc se confirme.

P.S: le remplacement de Kubica par Latifi l'an prochain est désormais quasi-conclu officieusement. L'état des comptes de l'écurie Williams est désastreux sur le premier semestre 2019 et la manne financière qu'apportera Latifi père sera la bienvenue. Si Claire pensait avoir touché le fond lorsqu'elle a pris Stroll père et fils avant tout pour des raisons financières, alors elle n'est pas au bout de ses surprises avec le fils Latifi qui ferait passer Lance Stroll pour un génie du volant :bigrin:
Que d'hommes se pressent vers la lumière non pas pour voir mieux, mais pour mieux briller_ Nietzsche

Avatar du membre
spaghetriz
Messages : 1886
Enregistré le : 24 juin 2017, 17:35
Localisation : Paris

Re: Auto - Moto

Message par spaghetriz » 13 sept. 2019, 15:40

J'ai vu que lors de la dernière réunion du groupe stratégique, les écuries se sont mis d'accord pour remplacer les qualif à partir de 2021 par des mini courses le samedi. Le format sera testé sur quelques courses l'an prochain avant d'être entièrement validé.

De premier abord, je suis totalement séduit par l'idée mais je me demande comment cela va s'organiser au niveau de la grille de départ sur ces mini-courses? Car si c'est pour les faire partir dans l'ordre du classement au championnat, ça reviendrait à favoriser le leader du championnat et rendre le format plus injuste que celui actuel. Si vous avez des infos, je suis preneur?

D'ailleurs, qu'en pensez-vous?
Au passage, l'idée de reprendre les ravitaillements d'essence est définitivement abandonnée.
Que d'hommes se pressent vers la lumière non pas pour voir mieux, mais pour mieux briller_ Nietzsche

Avatar du membre
Dieano
Messages : 2317
Enregistré le : 24 juin 2017, 16:45
Localisation : Charleroi

Re: Auto - Moto

Message par Dieano » 13 sept. 2019, 16:08

C'est à creuser, ça peut déboucher sur un intérêt sur le plan sportif par contre si ça dépasse une heure ça va grincer des dents chez les patrons de chaînes de télévision, les grilles sont déjà très serrées le week-end entre la F1, le moto GP et le WRC (sans parler du foot), ça risque d'être compliqué à organiser.
"Il mio Pallone d'oro è rubare più palloni possibili. "
-Rino Gattuso -

Avatar du membre
TheKiing
Messages : 370
Enregistré le : 24 juin 2017, 17:33
Localisation : Liège

Re: Auto - Moto

Message par TheKiing » 13 sept. 2019, 17:30

Je comprends pas l'intérêt. Ce sera quoi la grille des minicourses ? Genre le classement général inversé ?

Avatar du membre
Shadow
Modérateur
Messages : 3137
Enregistré le : 25 juin 2017, 09:10
Localisation : Liège

Re: Auto - Moto

Message par Shadow » 14 sept. 2019, 09:17

spaghetriz a écrit :
13 sept. 2019, 15:40
J'ai vu que lors de la dernière réunion du groupe stratégique, les écuries se sont mis d'accord pour remplacer les qualif à partir de 2021 par des mini courses le samedi. Le format sera testé sur quelques courses l'an prochain avant d'être entièrement validé.

De premier abord, je suis totalement séduit par l'idée mais je me demande comment cela va s'organiser au niveau de la grille de départ sur ces mini-courses? Car si c'est pour les faire partir dans l'ordre du classement au championnat, ça reviendrait à favoriser le leader du championnat et rendre le format plus injuste que celui actuel. Si vous avez des infos, je suis preneur?

D'ailleurs, qu'en pensez-vous?
Au passage, l'idée de reprendre les ravitaillemend'essence est définitivement abandonnée.
Bah perso, je trouve ça scandaleux car la qualif le samedi, ça fait partie de l’essence même de la F1. Courir contre le chrono est une vraie discipline, un travail de longue haleine qui exige un maximum de concentration sur un tour, en évitant la moindre erreur qui peut te pénaliser.

Certains coureurs ont bâti leur légende en partie sur ces qualifs. Senna par exemple était un véritable Dieu dans ce domaine, ses séances de qualif étaient érigées en art. Je déteste Lewis, mais ses qualifs étaient superbes à regarder également.

Bref, courir contre le chrono doit faire partie de l’arsenal d’un pilote car les qualités exigées ne sont pas forcément les mêmes que pour une course (suffit de voir Kimi pour s’en convaincre). Pour moi, c’est une véritable hérésie très honnêtement, c’est comme ça que je le prends.

Avatar du membre
spaghetriz
Messages : 1886
Enregistré le : 24 juin 2017, 17:35
Localisation : Paris

Re: Auto - Moto

Message par spaghetriz » 14 sept. 2019, 16:26

Shadow a écrit :
14 sept. 2019, 09:17
Bah perso, je trouve ça scandaleux car la qualif le samedi, ça fait partie de l’essence même de la F1. Courir contre le chrono est une vraie discipline, un travail de longue haleine qui exige un maximum de concentration sur un tour, en évitant la moindre erreur qui peut te pénaliser.

Certains coureurs ont bâti leur légende en partie sur ces qualifs. Senna par exemple était un véritable Dieu dans ce domaine, ses séances de qualif étaient érigées en art. Je déteste Lewis, mais ses qualifs étaient superbes à regarder également.

Bref, courir contre le chrono doit faire partie de l’arsenal d’un pilote car les qualités exigées ne sont pas forcément les mêmes que pour une course (suffit de voir Kimi pour s’en convaincre). Pour moi, c’est une véritable hérésie très honnêtement, c’est comme ça que je le prends.
Excellent post apportant un angle d'analyse très intéressant, tu m'as convaincu :super:

En effet, pour ma part, j'analysais cela en fonction de la situation actuelle de la F1 où l'exercice de la qualif est plus révélateur du niveau technique des monoplaces que du niveau de pilotage des concurrents et dans ce cas, une mini-course apportant son lot de dépassements, d'accrochages et de duels en piste pouvait offrir un peu plus de suspens et de compétition.
En ce sens, les qualif de Senna à une époque où les appuis aéro étaient tellement plus précaires, avec encore un levier de vitesse, sans amortisseur hydraulique, etc..., même avec la meilleure monoplace, il y avait un degré d'incertitude bien plus grand avec des pilotes étant plus prépondérants dans la performance de leur monoplace que maintenant.

Toutefois, là où ton analyse est visionnaire, c'est qu'elle anticipe les effets du règlement 2021 qui rendra le pilotage à nouveau prédominant sur la performance et en ce sens, je te rejoins sur l'importance de laisser place à un exercice axé sur la vitesse pure le samedi et un autre axé sur la science de course le dimanche. De plus, avec le retour de l'effet de sol en 2021 qui facilitera la capacité à se suivre et à se doubler, le classement des qualifs aura bien moins de prépondérance sur la course du dimanche.

Au passage, Brawn a donné quelques précisions en définissant qu'avant d'être entériné, ce format devra convaincre durant les tests qui seront réalisés l'an prochain à l'occasion de certains GP. De plus, ces courses de sprint ne seront appliquées que sur certains GP où les dépassements sont favorisés (comme à Monza par exemple en réaction au simulacre vu en Q3 le Week-end dernier), pas sur des circuits comme Monaco ou Singapour où cela n'aurait aucun intérêt. Ainsi, il y a fort à parier qu'il y aura 2 formats de qualif différents pour la saison 2021 en fonction de chaque GP.
Que d'hommes se pressent vers la lumière non pas pour voir mieux, mais pour mieux briller_ Nietzsche

Avatar du membre
Grandayzer
Messages : 690
Enregistré le : 25 juil. 2017, 22:35
Localisation : Toronto

Re: Auto - Moto

Message par Grandayzer » 15 sept. 2019, 05:52

Shadow a écrit :
14 sept. 2019, 09:17
Bah perso, je trouve ça scandaleux car la qualif le samedi, ça fait partie de l’essence même de la F1. Courir contre le chrono est une vraie discipline, un travail de longue haleine qui exige un maximum de concentration sur un tour, en évitant la moindre erreur qui peut te pénaliser.
+1

Pareil, je serais très décu si on retire le contre la montre des qualifs. Je préfère un petit ajustement du format actuel, par exemple:

1. Chaque pilote a le droit à 2 tours par qualifs. J'ententds par là Q1, Q2 et Q3 soit 6 tours au total pour les meilleurs
2. Les pilotes auraient des créneaux horaires fixes, i.e. la voiture X a 2 min pour passer la ligne de départ pour un tour chronométré. Ca implique sortir des stands, chauffer les pneux et passer la ligne avant la fin du délais sous peine de perdre son tour. Fini les embouteilages et manoeuvres douteuses
3. Le pilote le mieux classé au championnat sort le premier et ainsi de suite afin qu'ils profitent moins du gommage de la piste

Vous en pensez quoi?

spaghetriz a écrit :
09 sept. 2019, 00:47
Que Vettel et Red Bull aient envie de renouer ensemble, je n'en doute pas un instant, le pilote retrouverait un environnement dans lequel il est encore perçu comme une légende après avoir fait le palmarès de cette équipe
Je suis en train de lire le livre d'Adrian Newey dans lequel il confirme ce que @Spaghetriz a expliqué plus tot dans la saison. Newey dit plusieurs fois que Vettel est un pilote pour qui l'équilibre de la voiture est critique dans l'entrée des virages. Il va plus loin dans le passage ci-dessous, écrit en 2017 soit avant les problèmes que rencontre l'Allemand depuis 12 mois.

[En référence aux nouvelles régulations de 2012 qui banissent les gaz d'échappement dans les diffuseurs]
"Losing the support of the exhaust downforce on corner entry was a big disadvantage given Seb's driving style - he turns the car very late and hard in order to get it rotated, which requires a very stable rear end."

Avec l'approche aéro de Ferrari cette année, on comprend beaucoup mieux pourquoi ses performances ont baissé et les causes de ses tetes à queue .

Avatar du membre
Shadow
Modérateur
Messages : 3137
Enregistré le : 25 juin 2017, 09:10
Localisation : Liège

Re: Auto - Moto

Message par Shadow » 16 sept. 2019, 16:26

spaghetriz a écrit :
14 sept. 2019, 16:26
Excellent post apportant un angle d'analyse très intéressant, tu m'as convaincu :super:

En effet, pour ma part, j'analysais cela en fonction de la situation actuelle de la F1 où l'exercice de la qualif est plus révélateur du niveau technique des monoplaces que du niveau de pilotage des concurrents et dans ce cas, une mini-course apportant son lot de dépassements, d'accrochages et de duels en piste pouvait offrir un peu plus de suspens et de compétition.
En ce sens, les qualif de Senna à une époque où les appuis aéro étaient tellement plus précaires, avec encore un levier de vitesse, sans amortisseur hydraulique, etc..., même avec la meilleure monoplace, il y avait un degré d'incertitude bien plus grand avec des pilotes étant plus prépondérants dans la performance de leur monoplace que maintenant.

Toutefois, là où ton analyse est visionnaire, c'est qu'elle anticipe les effets du règlement 2021 qui rendra le pilotage à nouveau prédominant sur la performance et en ce sens, je te rejoins sur l'importance de laisser place à un exercice axé sur la vitesse pure le samedi et un autre axé sur la science de course le dimanche. De plus, avec le retour de l'effet de sol en 2021 qui facilitera la capacité à se suivre et à se doubler, le classement des qualifs aura bien moins de prépondérance sur la course du dimanche.

Au passage, Brawn a donné quelques précisions en définissant qu'avant d'être entériné, ce format devra convaincre durant les tests qui seront réalisés l'an prochain à l'occasion de certains GP. De plus, ces courses de sprint ne seront appliquées que sur certains GP où les dépassements sont favorisés (comme à Monza par exemple en réaction au simulacre vu en Q3 le Week-end dernier), pas sur des circuits comme Monaco ou Singapour où cela n'aurait aucun intérêt. Ainsi, il y a fort à parier qu'il y aura 2 formats de qualif différents pour la saison 2021 en fonction de chaque GP.
Pas faux non plus sur ton premier paragraphe. Il suffit de voir les performances de Bottas, qui n'est pas si loin de son équipier, qui est pourtant un bien meilleur pilote que le Finlandais, pour s'en convaincre. Quand tu as une excellente voiture, cela fait maintenant une grosse différence en qualif, surtout avec les aides au pilotage et dans l'aéro que tu as actuellement. A la limite, c'est quand la voiture est (relativement) un peu plus limite comme la Red Bull, que là on voit toute la différence effectuée par les pilotes (dont Max, que j'apprécie de plus en plus perso, qui a écrasé Gasly).

Pour le reste, je suis parfaitement d'accord avec toi. Je serais très déçu si suite au nouveau règlement, on supprimait les qualifs. Et pour les paroles de Brawn, je trouve qu'il se complique tout de même la vie pour rien. Comment définir les GP où il faut une qualif et ceux où une course pourrait remplacer la qualif, hormis ceux que tu as cités en exemple (et qui représentent les extrémités, vu qu'il n'y a pas plus compliqué que Monaco et Singapour pour les dépassements, tandis que Spa et Monza offrent de toutes autres opportunités). Par exemple, quid des circuits entre les deux comme Suzuka, Hockenheim, Silverstone, etc... ?

Ca promet un sacré casse tête pour l'ami Ross...

Avatar du membre
spaghetriz
Messages : 1886
Enregistré le : 24 juin 2017, 17:35
Localisation : Paris

Re: Auto - Moto

Message par spaghetriz » 16 sept. 2019, 23:06

Grandayzer a écrit :
15 sept. 2019, 05:52
+1

Pareil, je serais très décu si on retire le contre la montre des qualifs. Je préfère un petit ajustement du format actuel, par exemple:

1. Chaque pilote a le droit à 2 tours par qualifs. J'ententds par là Q1, Q2 et Q3 soit 6 tours au total pour les meilleurs
2. Les pilotes auraient des créneaux horaires fixes, i.e. la voiture X a 2 min pour passer la ligne de départ pour un tour chronométré. Ca implique sortir des stands, chauffer les pneux et passer la ligne avant la fin du délais sous peine de perdre son tour. Fini les embouteilages et manoeuvres douteuses
3. Le pilote le mieux classé au championnat sort le premier et ainsi de suite afin qu'ils profitent moins du gommage de la piste

Vous en pensez quoi?




Je suis en train de lire le livre d'Adrian Newey dans lequel il confirme ce que @Spaghetriz a expliqué plus tot dans la saison. Newey dit plusieurs fois que Vettel est un pilote pour qui l'équilibre de la voiture est critique dans l'entrée des virages. Il va plus loin dans le passage ci-dessous, écrit en 2017 soit avant les problèmes que rencontre l'Allemand depuis 12 mois.

[En référence aux nouvelles régulations de 2012 qui banissent les gaz d'échappement dans les diffuseurs]
"Losing the support of the exhaust downforce on corner entry was a big disadvantage given Seb's driving style - he turns the car very late and hard in order to get it rotated, which requires a very stable rear end."

Avec l'approche aéro de Ferrari cette année, on comprend beaucoup mieux pourquoi ses performances ont baissé et les causes de ses tetes à queue .
Personnellement, je ne suis pas certain qu'il soit utile de trop modifier le format actuel des qualifs si on veut éviter les mini-courses.
Car, simple cas d'école: si on règlemente l'ordre de passage, qu'en est-il en cas que problème mécanique pouvant être résolu durant le temps de la cession mais au-delà du moment de passage prévu? On a souvent vu ce genre de chose arriver suite à des incidents en FP3, en tour de chauffe ou autre et ce serait alors grandement injuste d'obliger le pilote à partir de la dernière place dans ce cas.

A mon sens, de meilleures qualifs passeront par une moindre différence technique entre les monoplaces comme ce sera le cas dès 2021 donc, comme l'énonçait Shadow, tout changement à ce niveau n'est pas forcément enviable.
Néanmoins, je reste un grand partisan de la grille inversée avec une qualif rapportant des points pour éviter certains jeux stratégiques néfastes encourageant certains à galvauder la qualif pour partir plus haut le lendemain. C'est à mon sens le format le plus propice à offrir un maximum de spectacle autant le samedi que le dimanche.


Concernant Vettel, ce passage du livre de Newey est en effet très révélateur du problème qu'il rencontre avec la Ferrari cette année. Déjà qu'il est toujours très difficile de performer avec une monoplace sous-vireuse quel que soit le style de pilotage, mais lorsqu'on y ajoute du déséquilibre avec un pilote qui peine à adapter son pilotage aux exigences d'une monoplace (Kimi aussi a longtemps connu cela chez Ferrari), on comprend mieux l'ampleur du problème.
Après, on peut pointer Binotto du doigt car il avait annoncé avant la saison qu'il avait conçu la monoplace selon ses préceptes et non selon ce que ses pilotes veulent, considérant que ces derniers n'avaient qu'à s'adapter. Ceci est profondément stupide en soi sachant qu'un pilote aura tendance à être plus rapide avec une monoplace un peu plus lente mais adapté à son pilotage l'aidant à chercher la limite (cf période Alonso), qu'avec une monoplace peut-être compétitive mais avec laquelle le pilote ne trouvera jamais la limite par manque de sensation avec sa monoplace (cf Montoya chez McLaren).
Ce qui ne me rassure pas pour l'an prochain, c'est quand je vois que Binotto poursuit le développement cette saison en énonçant que ceci offrira un meilleur feedback pour la prochaine monoplace. Cela signifie donc que même s'il adaptera sans doute un aileron avant avec légèrement plus d'appuis, il compte poursuivre sous une philosophie proche. Il ne tire donc aucune leçon de la domination de Mercedes et Red Bull cette année qui prouve qu'il faudrait quasiment repartir d'une feuille blanche tant tout le flux aéro est à revoir depuis le train avant jusqu'au train arrière afin de redonner un véritable équilibre à cette monoplace.

Sinon, je voulais lire le livre de Newey mais m'étant entre temps plongé dans celui de Ross Brawn et Adam Parr (que je recommande d'ailleurs), j'ai fini par complètement l'oublié. Est-il intéressant à lire ou trop consensuel? Quelle est sa version des faits par rapport à l'accident de Senna et cette fameuse colonne de direction bricolée et défectueuse dont le pilote se plaignait?
Que d'hommes se pressent vers la lumière non pas pour voir mieux, mais pour mieux briller_ Nietzsche

Avatar du membre
Grandayzer
Messages : 690
Enregistré le : 25 juil. 2017, 22:35
Localisation : Toronto

Re: Auto - Moto

Message par Grandayzer » 17 sept. 2019, 21:08

spaghetriz a écrit :
16 sept. 2019, 23:06
Après, on peut pointer Binotto du doigt car il avait annoncé avant la saison qu'il avait conçu la monoplace selon ses préceptes et non selon ce que ses pilotes veulent, considérant que ces derniers n'avaient qu'à s'adapter. Ceci est profondément stupide en soi sachant qu'un pilote aura tendance à être plus rapide avec une monoplace un peu plus lente mais adapté à son pilotage l'aidant à chercher la limite [...].

Sinon, je voulais lire le livre de Newey mais m'étant entre temps plongé dans celui de Ross Brawn et Adam Parr (que je recommande d'ailleurs), j'ai fini par complètement l'oublié. Est-il intéressant à lire ou trop consensuel? Quelle est sa version des faits par rapport à l'accident de Senna et cette fameuse colonne de direction bricolée et défectueuse dont le pilote se plaignait?
Je vous recommande vivement le livre de Newey à condition d'etre fan des détails techniques. Il ne fait aucun cadeau, il n'y a aucune once de consensualité. Il écorche tout le monde, y compris chez Red Bull. Il plonge longuement dans les considérations méchaniques et aérodynamiques, mais il y a aussi plein de détails croustillants et autres anecdotes sympa. Un vrai plaisir pour les fans hardcore de F1.

Contrairement à Ferrari, Newey, Marko et Horner misent beaucoup sur (i) le développement des pilotes et sur (ii) le développement des voitures autour des pilotes. Meme si on n'entend jamais parler de lui, Newey a un poids très important dans la selection des pilotes chez Red Bull. Il a mis une clause dans son contrat en ce sens. Newey voit la paire de pilote aussi du point de vue conception et développement de la monoplace. Lisez le passage suivant tiré de son livre, très interessant.

[A propos de la pair Weber-Vettel]
"They were a good pairing from an engineering point of view. Sebastian had a good feel for the tyres. [...] The balance of the car at corner entry was everything to him. He was also very sensitive to the driveability of the engine, i.e. the way it delivers its power. While Mark was less alive to those things, he was more in tune with the aerodynamics. [...] Mark could pick up very small aerodynamic changes that might be needed and report back with great accuracy.
It was a winning combination: Mark reporting on the aero, Sebastian giving feedback on the mechanical aspects of the tyres, the suspension and the driveability of the engine."


Newey parle aussi longuement de l'accident de Senna, le pilote qui l'a le plus fasciné au cours de sa carrière. Il se sent responsable de sa mort et parle notamment de la fameuse colonne de direction qu'il a fait raboter pour satisfaire Ayrton et bien plus. Beaucoup de détails à ce sujet. Au passage, il a concu les voitures de Mansell, Prost, Hill, Villeneuve, Hakkinen, et Vettel, tous champions en grande partie grace à lui. ll a aussi beaucoup apprécié travailler avec Hakkinen. Et on ne parle que de la F1 là. Il a aussi gagné d'autres titres ailleurs, notamment en Indycar ou il a tout gagné lors de son court passage là-bas. Entre 1992 et 2014, Newey et Brawn ont raflé pratiquement tous les titres constructeurs et pilotes en F1.

Ferrari a essayé de recruter Newey en 2014 pour un salaire hallucinant (2.5 fois plus que ce qu'il touche sachant que son salaire actuel est 10.2m/an + bonus performance), mais il a préféré rester chez Red Bull ou il a révolutionné tout le départment ingénieurie, et dont les innovations comme le live feedback racetrack-factory ont été reprise par toutes les autres équipes. Au passage, il y a une anecdote assez drole quand Dietriech Mateschitz qui voulait le recruter a appris son ennorme salaire chez McLaren. Je vous laisse lire le livre pour en savoir plus.

Avatar du membre
Nef
Messages : 5749
Enregistré le : 24 juin 2017, 14:51

Re: Auto - Moto

Message par Nef » 19 sept. 2019, 13:02

C'est con mais ça m'a fait sourire et ça promet pour la S3 aussi :bigrin:

Avatar du membre
spaghetriz
Messages : 1886
Enregistré le : 24 juin 2017, 17:35
Localisation : Paris

Re: Auto - Moto

Message par spaghetriz » 19 sept. 2019, 14:52

Pour rejoindre Haas, Hulkenberg devait diviser par 2 son salaire actuel, ce qu'il a du refuser je suppose pour que ces derniers finissent par prolonger Grosjean.

Dire que le français en sera à sa 9ème saison en F1 avec autant de bourdes, d'accidents et de contre-performances à son actif, c'est simplement incroyable; je n'ai jamais vu une telle imposture tenir aussi longtemps.
Ses supporters louent sa vitesse mais concrètement, à part Maldonado et Guttierez, il s'est généralement fait dominé par tous ses coéquipiers dans l'exercice de la qualif, exercice de vitesse par excellence, sans compter qu'en course, le bilan est encore plus désastreux. Même face au mexicain qui était réputé pour son manque de performance, sa supériorité n'était que légère en qualif. J'ai rarement vu un pilote aussi faible sur ses points de freinage, aussi peu précis dans ses trajectoires et surtout aussi maladroit dans ses réaccélérations étant bien souvent la cause de ses bévues.

Déjà que Haas est en retard de développement en ayant du revenir à la monoplace de début de saison mais avec un duo offrant un aussi faible feedback que Grosjean et Magnussen, difficile de croire en un regain de forme pour 2020.

P.S: @Grandayzer, Merci pour cet excellent résumé du livre de Newey, tu m'as vraiment donné envie de le lire au plus vite.
Que d'hommes se pressent vers la lumière non pas pour voir mieux, mais pour mieux briller_ Nietzsche

Avatar du membre
Grandayzer
Messages : 690
Enregistré le : 25 juil. 2017, 22:35
Localisation : Toronto

Re: Auto - Moto

Message par Grandayzer » 19 sept. 2019, 17:34

Nef a écrit :
19 sept. 2019, 13:02
C'est con mais ça m'a fait sourire et ça promet pour la S3 aussi :bigrin:
Est-ce que Netflix a décidé de sponsoriser Haas à condition de garder Grosjean? :hehe:

Avatar du membre
TheKiing
Messages : 370
Enregistré le : 24 juin 2017, 17:33
Localisation : Liège

Re: Auto - Moto

Message par TheKiing » 21 sept. 2019, 16:27

Incroyable Leclerc

Avatar du membre
spaghetriz
Messages : 1886
Enregistré le : 24 juin 2017, 17:35
Localisation : Paris

Re: Auto - Moto

Message par spaghetriz » 21 sept. 2019, 16:34

Voila qui augure d'une très belle fin de saison car, à la base, Ferrari n'avait vraiment rien en main pour bien figurer sur cette piste favorisant les appuis, la traction du train avant et l'équilibre d'une monoplace a contrario de Mercedes et Red Bull qui venaient avec le costume de favori.

En revoyant considérablement la philosophie de leur monoplace avec un aileron avant plus courbé, des volets élargi et moins ouverts puis l'apposition d'une ailette sous le nez obstruant certes un soupçon la prise d'air liée au S-Duct mais le tout offrant enfin de solide appuis sur le train avant pour gagner en motricité, la Scuderia vient de réaliser un pas de géant pour corriger tous ses défauts conceptuels pour ce type de tracé. D'ailleurs, avec l'ajout d'un T-Wing au niveau du capot moteur et le choix d'un aileron arrière incurvé pour générer plus d'appuis à l'arrière aussi, c'est toute la monoplace qui a gagné en équilibre sans pour autant être trop handicapé par la traînée aéro.
Pour une fois, chapeau bas à l'attention des ingénieurs de la Scuderia qui ont enfin su se remettre en question et de suite les résultats ne se font pas attendre. Dommage que Binotto ait fait preuve de tant d'obstination sur la première partie de saison car le bilan aurait pu être bien meilleur!
Au passage, avec une monoplace déjà plus conforme à son pilotage, on a retrouvé un Vettel bien plus fringuant même si son côté encore un peu sous-vireuse permet encore à Leclerc de mieux s'illustrer.

Pour la course, Ferrari semble a son aise avec les pneus soft mais sur les mediums, Mercedes aura l'avantage, le tout sera de ne pas se planter dans les arrêts et savoir bonifier cette précieuse pôle.
Belle course en perspective car bien que la Red Bull n'a pas été au niveau attendu en qualif, Verstappen a les moyens d'être très dangereux en rythme de course.

Sinon, je sais que c'est gratuit mais Grosjean a bien su justifier de la logique de sa prolongation en se qualifiant 18ème assez loin de son coéquipier :bigrin:
Que d'hommes se pressent vers la lumière non pas pour voir mieux, mais pour mieux briller_ Nietzsche

Réponse rapide

   
Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Daeva