Auto - Moto

Ouvrez la porte et entrez dans le bar de la communauté !
Avatar du membre
Shadow
Modérateur
Messages : 3017
Enregistré le : 25 juin 2017, 09:10
Localisation : Liège

Re: Auto - Moto

Message par Shadow » 28 oct. 2018, 12:58

TheKiing a écrit :
28 oct. 2018, 12:02
Ricciardo qui me fait taire avec sa pole :bigrin:

Sinon, j'ai vu une stat qui m'a clairement choqué : Vettel a gagné 52 courses et n'en a gagné AUCUNE en partant hors du top 3 !
Ça ne veut pas dire grand chose si on prend cette stat seule, sans autre info complémentaire. Dans ceux qui ont gagné en étant hors du top 3, il faut analyser la course. Pour combien réellement ça fait suite à une démonstration de pilotage et pas à des événements de course qui relèvent de la chance ?

Puis, à l’heure actuelle, il est devenu difficile voire quasi impossible parfois de dépasser. Ce n’était pas le cas avant.

Bref, je ne trouve pas cette stat choquante. Pas dans la F1 actuelle.

Avatar du membre
TheKiing
Messages : 318
Enregistré le : 24 juin 2017, 17:33
Localisation : Liège

Re: Auto - Moto

Message par TheKiing » 28 oct. 2018, 21:58

Bah je trouve ca quand même représentatif un peu. Hamilton il en a gagné cbien ? Alonso ? Schumi ? Raikkonen ?

Belle victoire de Verstappen sinon. Ricciardo qui a hérité d'une malchance légendaire récemment.

Et titre entièrement mérité pr Lewis, je suis content pr lui.

Avatar du membre
TheKiing
Messages : 318
Enregistré le : 24 juin 2017, 17:33
Localisation : Liège

Re: Auto - Moto

Message par TheKiing » 28 nov. 2018, 12:15

Bon, on connait l'entièreté de la grille 2019 !

Mercedes : Hamilton/Bottas
Ferrari : Vettel/Leclerc
RedBull : Verstappen/Gasly
Renault : Hulkenberg/Ricciardo
Force India : Perez/Stroll
McLaren : Sainz/Norris
Sauber Alfa Romeo : Raikkonen/Giovinazzi
Haas : Grosjean/Magnussen
Williams : Kubica/Russell
Toro Rosso : Kvyat/Albon

Le line up Renault est super intéressant.

Et à mon avis, Bottas et Grosjean sautent si ils ne perfent pas cette saison.

Avatar du membre
spaghetriz
Messages : 1610
Enregistré le : 24 juin 2017, 17:35
Localisation : Paris

Re: Auto - Moto

Message par spaghetriz » 07 janv. 2019, 15:03

Le licenciement de Maurizio Arrivabene est imminent du côté de la Scuderia.
John Elkann, actuel CEO de Ferrari depuis la disparition de Sergio Marchionne, considère que ce dernier est responsable de l'échec de la Scuderia dans la conquête du titre mondial en ayant failli dans son management au point d'être incapable de canaliser la pression qui pesait sur les épaules de Vettel. Mattia Binotto, actuel Directeur Technique, va voir ses fonctions étendues en reprenant les fonctions de Team Manager.
Il n'y aura aucun recrutement technique en conséquence mais juste une réorganisation interne visant à étendre les responsabilités de chacun avec l'actuel Directeur du département aéro qui prend en partie les fonctions de Directeur Technique en plus étroite collaboration avec les responsables des départements Châssis et Moteur.

Autant dire que Arrivabene fait office de parfait bouc-émissaire à la fois pour camoufler un échec qui est avant tout imputable à Vettel et surtout pour éviter un départ de Binotto qui menaçait de partir chez Mercedes pour reprendre les fonctions de James Alisson si jamais il n'était pas promu Team Manager.
Bien que la manœuvre soit moralement douteuse, je pense que ce changement est positif sachant que Binotto possède d'excellentes compétences managériales et techniques, il a vraiment le profil de l'emploi à mon sens. De plus, voir tous les départements techniques travailler de manière plus resserrée, à l'instar de Mercedes, ça me semble parfaitement cohérent.

Avec tous ces nouveau line-up, Mercedes qui est de plus en plus menacée par la concurrence et la nouvelle réglementation aéro visant à réduire les appuis aéro sur l'aileron avant afin de favoriser les dépassements, je m'attends à plus de spectacle pour cette saison 2019.
Que d'hommes se pressent vers la lumière non pas pour voir mieux, mais pour mieux briller_ Nietzsche

Avatar du membre
Shadow
Modérateur
Messages : 3017
Enregistré le : 25 juin 2017, 09:10
Localisation : Liège

Re: Auto - Moto

Message par Shadow » 07 janv. 2019, 15:13

spaghetriz a écrit :
07 janv. 2019, 15:03
Le licenciement de Maurizio Arrivabene est imminent du côté de la Scuderia.
John Elkann, actuel CEO de Ferrari depuis la disparition de Sergio Marchionne, considère que ce dernier est responsable de l'échec de la Scuderia dans la conquête du titre mondial en ayant failli dans son management au point d'être incapable de canaliser la pression qui pesait sur les épaules de Vettel. Mattia Binotto, actuel Directeur Technique, va voir ses fonctions étendues en reprenant les fonctions de Team Manager.
Il n'y aura aucun recrutement technique en conséquence mais juste une réorganisation interne visant à étendre les responsabilités de chacun avec l'actuel Directeur du département aéro qui prend en partie les fonctions de Directeur Technique en plus étroite collaboration avec les responsables des départements Châssis et Moteur.

Autant dire que Arrivabene fait office de parfait bouc-émissaire à la fois pour camoufler un échec qui est avant tout imputable à Vettel et surtout pour éviter un départ de Binotto qui menaçait de partir chez Mercedes pour reprendre les fonctions de James Alisson si jamais il n'était pas promu Team Manager.
Bien que la manœuvre soit moralement douteuse, je pense que ce changement est positif sachant que Binotto possède d'excellentes compétences managériales et techniques, il a vraiment le profil de l'emploi à mon sens. De plus, voir tous les départements techniques travailler de manière plus resserrée, à l'instar de Mercedes, ça me semble parfaitement cohérent.

Avec tous ces nouveau line-up, Mercedes qui est de plus en plus menacée par la concurrence et la nouvelle réglementation aéro visant à réduire les appuis aéro sur l'aileron avant afin de favoriser les dépassements, je m'attends à plus de spectacle pour cette saison 2019.
Perso je comprends la manoeuvre. C'est souvent au moment où tu vas t'en aller que tes employeurs se rendent subitement compte de ta valeur et de ton caractère indispensable. J'aimerais bien savoir pourquoi. :bigrin:

Pour le reste, comme toi je vois cela d'un très bon œil. Je pense que tous les ingrédients sont réunis pour voir une bonne équipe. Par contre, arrête moi si je me trompe, mais je trouve que le changement intervient un peu tard. la voiture 2019 n'est pas déjà dessinée et quasiment construite ? Ce changement peut-il encore impacter positivement la naissance de cette voiture ?

Avatar du membre
spaghetriz
Messages : 1610
Enregistré le : 24 juin 2017, 17:35
Localisation : Paris

Re: Auto - Moto

Message par spaghetriz » 07 janv. 2019, 15:49

Shadow a écrit :
07 janv. 2019, 15:13
Perso je comprends la manoeuvre. C'est souvent au moment où tu vas t'en aller que tes employeurs se rendent subitement compte de ta valeur et de ton caractère indispensable. J'aimerais bien savoir pourquoi. :bigrin:

Pour le reste, comme toi je vois cela d'un très bon œil. Je pense que tous les ingrédients sont réunis pour voir une bonne équipe. Par contre, arrête moi si je me trompe, mais je trouve que le changement intervient un peu tard. la voiture 2019 n'est pas déjà dessinée et quasiment construite ? Ce changement peut-il encore impacter positivement la naissance de cette voiture ?
C'est pas faux et c'est là qu'en effet je constate que nous avons tous eu à faire une "Binotto" à un stade de notre carrière pour avancer :ph34r:

Exact, les monoplaces 2019 sont déjà construites et opérationnelles à l'heure actuelle donc cette restructuration n'aura aucun effet à ce niveau là. Par contre, vu que ce sont les mêmes protagonistes qui ont élaborés cette monoplace, cela aura assurément un effet considérable sur leur capacité de développement en cours de saison et surtout sur le degré de connaissance de la monoplace pour l'exploiter au mieux (domaine dans lequel Mercedes a peiné pendant les 6 premiers mois l'an dernier, ce qui leur a beaucoup couté en performance).
Que d'hommes se pressent vers la lumière non pas pour voir mieux, mais pour mieux briller_ Nietzsche

Avatar du membre
Shadow
Modérateur
Messages : 3017
Enregistré le : 25 juin 2017, 09:10
Localisation : Liège

Re: Auto - Moto

Message par Shadow » 01 févr. 2019, 15:00

https://www.eurosport.fr/formule-1/sais ... tory.shtml

Quelle excellente nouvelle :)

J'espère qu'ils ne feront pas que de la figuration, et se battront régulièrement pour des points. Etant un Alfiste convaincu, c'est peu dire que je serai un de grands sympathisants et suivrai attentivement leurs résultats.

Avatar du membre
spaghetriz
Messages : 1610
Enregistré le : 24 juin 2017, 17:35
Localisation : Paris

Re: Auto - Moto

Message par spaghetriz » 01 févr. 2019, 19:16

Shadow a écrit :
01 févr. 2019, 15:00
https://www.eurosport.fr/formule-1/sais ... tory.shtml

Quelle excellente nouvelle :)

J'espère qu'ils ne feront pas que de la figuration, et se battront régulièrement pour des points. Etant un Alfiste convaincu, c'est peu dire que je serai un de grands sympathisants et suivrai attentivement leurs résultats.
Vu la fin de saison de Sauber qui, sur le dernier tiers du championnat, était la 4ème écurie à marquer le plus de points sauf erreur, je ne me fais pas de soucis quant à voir la désormais Team Alfa Romeo intégrer très régulièrement voire systématiquement le top 10 en course et se trouver entre la 4ème et la 6ème place au classement constructeurs.
Avec le soutien très accru des départements techniques Ferrari, un metteur au point de la qualité de Raikkonen, un manager fédérateur comme Vasseur, des moyens économiques en constante croissance grâce au blason Alfa et un renforcement de leurs propres équipes techniques, tous les signaux sont positifs pour eux.

Personnellement, ça me réjouit tant Ferrari avait besoin de s'accaparer d'un écurie bis de haut niveau pour faire à la fois émerger des talents et aussi éventuellement avoir 2 monoplaces supplémentaires pouvant apporter un précieux soutien en piste pour gêner la concurrence en course.
Néanmoins, d'un point de vu général, ce qui m'attriste, c'est que cela annonce petit à petit la mort progressive des écuries privées et c'est une part du romantisme de ce sport qui s'en va en rendant impossible ces belles aventures entrepreneuriales en laissant place uniquement aux constructeurs et assimilés. A mon avis, la prochaine équipe qui connaîtra le destin de Sauber sera Williams qui renoncera sans doute pragmatiquement à tout son prestige passé sur l'autel des enjeux financiers et commerciaux pour devenir une simple équipe B de Mercedes.
Seule McLaren et Red Bull ont la solidité financière pour demeurer des équipes privées dans cet univers mais leurs résultats sportifs ne passeront que par la possibilité de s'attacher les services exclusifs d'un motoriste n'ayant pas sa propre écurie, d'où le choix de Red Bull de tenter le pari Honda avec toutes ses incertitudes en divorçant de Renault qui ne pense désormais qu'à privilégier sa propre écurie. Pour McLaren, le tournant s'effectuera en 2021 avec le changement de règlement qui offrira l'opportunité de voir arriver de nouveaux motoristes à la recherche d'une structure d'accueil solide (Porsche peut-être?).
Que d'hommes se pressent vers la lumière non pas pour voir mieux, mais pour mieux briller_ Nietzsche

Avatar du membre
Shadow
Modérateur
Messages : 3017
Enregistré le : 25 juin 2017, 09:10
Localisation : Liège

Re: Auto - Moto

Message par Shadow » 01 févr. 2019, 20:58

spaghetriz a écrit :
01 févr. 2019, 19:16
Vu la fin de saison de Sauber qui, sur le dernier tiers du championnat, était la 4ème écurie à marquer le plus de points sauf erreur, je ne me fais pas de soucis quant à voir la désormais Team Alfa Romeo intégrer très régulièrement voire systématiquement le top 10 en course et se trouver entre la 4ème et la 6ème place au classement constructeurs.
Avec le soutien très accru des départements techniques Ferrari, un metteur au point de la qualité de Raikkonen, un manager fédérateur comme Vasseur, des moyens économiques en constante croissance grâce au blason Alfa et un renforcement de leurs propres équipes techniques, tous les signaux sont positifs pour eux.

Personnellement, ça me réjouit tant Ferrari avait besoin de s'accaparer d'un écurie bis de haut niveau pour faire à la fois émerger des talents et aussi éventuellement avoir 2 monoplaces supplémentaires pouvant apporter un précieux soutien en piste pour gêner la concurrence en course.
Néanmoins, d'un point de vu général, ce qui m'attriste, c'est que cela annonce petit à petit la mort progressive des écuries privées et c'est une part du romantisme de ce sport qui s'en va en rendant impossible ces belles aventures entrepreneuriales en laissant place uniquement aux constructeurs et assimilés. A mon avis, la prochaine équipe qui connaîtra le destin de Sauber sera Williams qui renoncera sans doute pragmatiquement à tout son prestige passé sur l'autel des enjeux financiers et commerciaux pour devenir une simple équipe B de Mercedes.
Seule McLaren et Red Bull ont la solidité financière pour demeurer des équipes privées dans cet univers mais leurs résultats sportifs ne passeront que par la possibilité de s'attacher les services exclusifs d'un motoriste n'ayant pas sa propre écurie, d'où le choix de Red Bull de tenter le pari Honda avec toutes ses incertitudes en divorçant de Renault qui ne pense désormais qu'à privilégier sa propre écurie. Pour McLaren, le tournant s'effectuera en 2021 avec le changement de règlement qui offrira l'opportunité de voir arriver de nouveaux motoristes à la recherche d'une structure d'accueil solide (Porsche peut-être?).
Ah d'ac, merci de l'info ! Je n'ai plus du tout suivi la fin de saison de la F1 (pas loin des 10 dernières courses), donc je ne connaissais pas cette info.

Avatar du membre
Grillz
Messages : 1251
Enregistré le : 25 juin 2017, 10:32
Localisation : Bierne

Re: Auto - Moto

Message par Grillz » 18 févr. 2019, 11:18

Même si j'y connais pas grand chose en F1, ce topic manque d'analyses pointues des nouvelles monoplaces. :cote:

Avatar du membre
Shadow
Modérateur
Messages : 3017
Enregistré le : 25 juin 2017, 09:10
Localisation : Liège

Re: Auto - Moto

Message par Shadow » 18 févr. 2019, 17:29

Grillz a écrit :
18 févr. 2019, 11:18
Même si j'y connais pas grand chose en F1, ce topic manque d'analyses pointues des nouvelles monoplaces. :cote:
Je suis tout à fait d'accord, mais j'osais pas le dire car je présumais que Spag' devait être full. :bigrin:

Avatar du membre
spaghetriz
Messages : 1610
Enregistré le : 24 juin 2017, 17:35
Localisation : Paris

Re: Auto - Moto

Message par spaghetriz » 19 févr. 2019, 14:55

En effet, entre quelques problèmes de santé et le fait d'être débordé professionnellement depuis ma dernière promo, je n'ai pas trouvé le temps pour faire la présentation des monoplaces. En outre, je pensais que ça n'intéressait plus personne tant ce topic se déserte.
En tout cas, merci pour ces messages et j'essaierai d'effectuer d'ici la fin de la semaine une petite présentation sommaire des 3 tops team (Mercedes, Ferrari et Red Bull) ainsi que de l'Alfa Romeo pour faire plaisir à Shadow (qui a tout tenté pour faire évincer Raikkonen et le remplacer en courant à bord de sa Giulietta passée au tuning :ph34r: ).

Juste pour donner une idée préalable des nouvelles tendances avec la nouvelle règlementation 2019:
- l'aérodynamique a été considérablement simplifiée avec notamment des bageboard plus imposants et sans ailettes au niveau des pontons,
- les ailerons avant sont plus large et plus proéminents mais sans dérive, ce qui a pour résultante de diminuer les appuis pour que les monoplaces arrivent à mieux se suivre et ainsi plus facilement doubler mais cela rendra aussi les monoplaces moins stables et moins rapides avec un flux aéro plus complexe à maitriser et dévier du sillage de l'axe de rotation des roues. D'ailleurs, à ce niveau, il va être intéressant d'observer que 2 écoles se distinguent dans le design de cet aileron nouvelle génération avec une approche bien plus agressive et risquée d'un côté (Ferrari, Alfa Romeo et Renault et Toro Rosso) et une plus conservatrice de l'autre pour le reste,
- les ailerons arrières sont plus haut pour générer plus d'appui à ce niveau et plus larges, ce qui a pour conséquence d'augmenter le phénomène de traînée aéro réduisant alors la vitesse de pointe mais renforçant en parallèle le gain lors de l'ouverture du DRS,
- dans l'ensemble les écuries se sont attelées à affiner le plus possible le capot moteur à l'arrière pour diminuer la trainée aérodynamique et ainsi compenser les effets perverses du nouvel aileron arrière.

Au niveau de la motorisation, le règlement permet désormais d'embarquer 5Kg supplémentaires d'essence afin d'encourager les pilotes à plus attaquer mais sachant qu'un tel surpoids entraine à des pertes approchant 0,2 sec au tour, Mercedes a donc choisi:
- de revoir toute son architecture moteur pour améliorer son ergonomie afin de le rendre moins encombrant, ce qui leur a permis de conceptualiser le capot moteur le plus fin du plateau qui devrait leur apporter quelques gains sur le plan aéro,
- de réduire toutes les conduites de refroidissement et plus compacter le turbo pour gagner en flux d'air à l'intérieur du moteur et ainsi gagner en efficience au niveau du couplage ainsi que de l'utilisation plus accrue des batteries,
- de le rendre plus économe niveau consommation par une meilleure combustion dans le moteur thermique tout en restant tout aussi efficient afin de pouvoir parcourir un GP en embarquant seulement 100Kg d'essence comme avant au lieu des 105 Kg désormais permis, ce qui offre un gain non négligeable comme précédemment exposé mais oblige aussi à une gestion de course très calculatrice (avec cette approche, si le pilote Mercedes est nettement distancé du 1er au bout de 10 tours, la victoire sera quasi inaccessible).

Du côté de Ferrari , on a plutôt opté pour accroitre la puissance moteur et réorganiser toute les conduites d'air pour en même temps affiner le capot arrière. De plus, ils ont repris le concept ingénieux destiné a aligner verticalement les 2 sorties d'échappement juste sous l'aileron arrière, ceci permettant ainsi de limiter la trainée aéro de l'aileron arrière en générant un air chaud dynamiser sur toute la portion inférieure.

Dans l'ensemble, les prévisions annoncent que le nouveau règlement aéro devrait rendre les monoplaces 1,5 sec plus lente en raison du fait que le flux sera moins maitrisé qu'auparavant pour limiter le phénomène de downforce qui s'avérait négatif dans les phases de combat rapproché mais c'est sans compter les énormes progrès qui ont été réalisés sur les moteurs ainsi que le génie de tous ces ingénieurs qui recèlent toujours plus d'imagination pour exploiter les zones d'ombre d'un nouveau règlement comme l'en atteste les essais de Barcelone d'hier.
Que d'hommes se pressent vers la lumière non pas pour voir mieux, mais pour mieux briller_ Nietzsche

Avatar du membre
Shadow
Modérateur
Messages : 3017
Enregistré le : 25 juin 2017, 09:10
Localisation : Liège

Re: Auto - Moto

Message par Shadow » 21 févr. 2019, 10:40

spaghetriz a écrit :
19 févr. 2019, 14:55
En effet, entre quelques problèmes de santé et le fait d'être débordé professionnellement depuis ma dernière promo, je n'ai pas trouvé le temps pour faire la présentation des monoplaces. En outre, je pensais que ça n'intéressait plus personne tant ce topic se déserte.
En tout cas, merci pour ces messages et j'essaierai d'effectuer d'ici la fin de la semaine une petite présentation sommaire des 3 tops team (Mercedes, Ferrari et Red Bull) ainsi que de l'Alfa Romeo pour faire plaisir à Shadow (qui a tout tenté pour faire évincer Raikkonen et le remplacer en courant à bord de sa Giulietta passée au tuning :ph34r: ).

Juste pour donner une idée préalable des nouvelles tendances avec la nouvelle règlementation 2019:
- l'aérodynamique a été considérablement simplifiée avec notamment des bageboard plus imposants et sans ailettes au niveau des pontons,
- les ailerons avant sont plus large et plus proéminents mais sans dérive, ce qui a pour résultante de diminuer les appuis pour que les monoplaces arrivent à mieux se suivre et ainsi plus facilement doubler mais cela rendra aussi les monoplaces moins stables et moins rapides avec un flux aéro plus complexe à maitriser et dévier du sillage de l'axe de rotation des roues. D'ailleurs, à ce niveau, il va être intéressant d'observer que 2 écoles se distinguent dans le design de cet aileron nouvelle génération avec une approche bien plus agressive et risquée d'un côté (Ferrari, Alfa Romeo et Renault et Toro Rosso) et une plus conservatrice de l'autre pour le reste,
- les ailerons arrières sont plus haut pour générer plus d'appui à ce niveau et plus larges, ce qui a pour conséquence d'augmenter le phénomène de traînée aéro réduisant alors la vitesse de pointe mais renforçant en parallèle le gain lors de l'ouverture du DRS,
- dans l'ensemble les écuries se sont attelées à affiner le plus possible le capot moteur à l'arrière pour diminuer la trainée aérodynamique et ainsi compenser les effets perverses du nouvel aileron arrière.

Au niveau de la motorisation, le règlement permet désormais d'embarquer 5Kg supplémentaires d'essence afin d'encourager les pilotes à plus attaquer mais sachant qu'un tel surpoids entraine à des pertes approchant 0,2 sec au tour, Mercedes a donc choisi:
- de revoir toute son architecture moteur pour améliorer son ergonomie afin de le rendre moins encombrant, ce qui leur a permis de conceptualiser le capot moteur le plus fin du plateau qui devrait leur apporter quelques gains sur le plan aéro,
- de réduire toutes les conduites de refroidissement et plus compacter le turbo pour gagner en flux d'air à l'intérieur du moteur et ainsi gagner en efficience au niveau du couplage ainsi que de l'utilisation plus accrue des batteries,
- de le rendre plus économe niveau consommation par une meilleure combustion dans le moteur thermique tout en restant tout aussi efficient afin de pouvoir parcourir un GP en embarquant seulement 100Kg d'essence comme avant au lieu des 105 Kg désormais permis, ce qui offre un gain non négligeable comme précédemment exposé mais oblige aussi à une gestion de course très calculatrice (avec cette approche, si le pilote Mercedes est nettement distancé du 1er au bout de 10 tours, la victoire sera quasi inaccessible).

Du côté de Ferrari , on a plutôt opté pour accroitre la puissance moteur et réorganiser toute les conduites d'air pour en même temps affiner le capot arrière. De plus, ils ont repris le concept ingénieux destiné a aligner verticalement les 2 sorties d'échappement juste sous l'aileron arrière, ceci permettant ainsi de limiter la trainée aéro de l'aileron arrière en générant un air chaud dynamiser sur toute la portion inférieure.

Dans l'ensemble, les prévisions annoncent que le nouveau règlement aéro devrait rendre les monoplaces 1,5 sec plus lente en raison du fait que le flux sera moins maitrisé qu'auparavant pour limiter le phénomène de downforce qui s'avérait négatif dans les phases de combat rapproché mais c'est sans compter les énormes progrès qui ont été réalisés sur les moteurs ainsi que le génie de tous ces ingénieurs qui recèlent toujours plus d'imagination pour exploiter les zones d'ombre d'un nouveau règlement comme l'en atteste les essais de Barcelone d'hier.
Nenni, c'est pas Kimi que je vais évincer, mais l'autre clampin qui est pistonné par Ferrari plutôt. :ph34r: Ma Giugiu est prête, elle attend le feu vert. :ph34r:

Effectivement, j'ai déserté le topic vers la fin de la saison dernière, dégouté de la manière dont Ferrari et Vettel ont galvaudé le championnat. Et bien que je respecte le talent de Hamilton, le type ne m'inspire absolument aucune sympathie, donc c'était trop de souffrance de continuer à regarder les courses dans lesquelles il caracolait en tête. :bigrin: Et comme la F1 n'était plus assez spectaculaire que pour pouvoir la regarder d'un oeil neutre, je m'en suis désintéressé pour la fin de saison.

Ce qui ne m'empêchera pas de suivre à nouveau assidument celle-ci !

Merci pour toutes les infos. De manière générale, le règlement a été conçu cette année de manière à favoriser le spectacle. Avec ces nouvelles conceptions sur les voitures, l'objectif devrait être atteint ou pas du tout ?

Avatar du membre
spaghetriz
Messages : 1610
Enregistré le : 24 juin 2017, 17:35
Localisation : Paris

Re: Auto - Moto

Message par spaghetriz » 21 févr. 2019, 15:41

Shadow a écrit :
21 févr. 2019, 10:40
Merci pour toutes les infos. De manière générale, le règlement a été conçu cette année de manière à favoriser le spectacle. Avec ces nouvelles conceptions sur les voitures, l'objectif devrait être atteint ou pas du tout ?
Concernant le nouveau concept des monoplaces, je pense que cela va surtout aider à redistribuer les cartes comme à chaque modification de règlement puisque chaque équipe doit redécouvrir de nouveaux horizon pour obtenir le meilleur package sans pouvoir se reposer sur ses acquis. Le fait qu'il y ait clairement 2 écoles qui se distinguent sur ce nouvel aileron avant prouve bien que toutes les écuries se retrouvent confrontées à une variable qu'elles maîtrisent encore mal et sachant que cela influe sur toute la performance aérodynamique de la monoplace, ça peut vite se transformer en véritable écueil pour certaines écuries.

C'est uniquement en ce sens que je dirais que le spectacle sera réellement favorisé car sur le reste, les ingénieurs ont dans l'ensemble trouvé la parade pour reproduire des appuis et un guidage du flux assez proche de ce qui s'opérait sur les anciens ailerons avant, ce qui risque de maintenir la problématique inhérente à la down force qui se générait lorsque les monoplaces se suivaient. A mon sens, les seules variables qui devraient amener à une augmentation du nombre de dépassement seront l'usure des pneus avant qui devrait s'accroitre (puisque l'aileron avant sera moins efficace pour éviter le phénomène de vortex généré entre le flux direct et la rotation de le roue) et le renforcement de l'effet du DRS qui permettra dès lors de doubler sur une plus courte ligne droite sans résistance possible de l'adversaire (sous l'effet de ces ailerons arrière plus proéminents générant plus de trainée aéro qu'avant avec le DRS fermé et un net surplus de vitesse de pointe par rapport aux précédentes générations une fois ouvert).

Le seul point où ça devrait être plus sympa au niveau du pilotage pur, c'est au niveau des virages où les monoplaces devraient être plus complexes à maîtriser vu la simplification de l'aéro sur les zones latérales des monoplaces.

D'ailleurs, en parlant des ailerons avant puisque le point central du développement se situe là, voici une photo de celui de l'Alfa Romeo C38 qui présente à mon sens la meilleure innovation du plateau avec une philosophie agressive et totalement pertinente à mon sens:

Image

Avec ce panneau large au centre et cette cassure via une ligne de fuite sur la zone latérale, le flux aéro est parfaitement détourné de l'axe de rotation du pneu. De plus, avec cette partie incurvée au centre et sur les côtés, les appuis devraient facilement s'adapter à tous les angles de braquage de la monoplace. Au niveau central, le fond plat est parfaitement alimenté et sur les zones latérales, ces volets affinés et incurvés devraient offrir une belle flexibilité bonifiant le comportement aéro de la monoplace sur toutes phases de pilotage.
C'est à mon sens l'aileron avant le plus radical et le plus ingénieux du plateau.

P.S: sinon, ça vous dit qu'on refasse le challenge pronostique dès le début de la saison cette fois-ci?
Que d'hommes se pressent vers la lumière non pas pour voir mieux, mais pour mieux briller_ Nietzsche

Avatar du membre
spaghetriz
Messages : 1610
Enregistré le : 24 juin 2017, 17:35
Localisation : Paris

Re: Auto - Moto

Message par spaghetriz » 25 févr. 2019, 18:00

Avec beaucoup de retard donc (désolé), voici les monoplaces version 2019:

Mercedes W10:

Image

Cette Mercedes garde la même philosophie que ses devancières avec un empattement long rendant aisé la répartition des masses mais son train avant moins directionnel et son plan d'inclinaison neutre facilitant l'équilibre général de la monoplace en toute circonstance mais demandant beaucoup de sophistication dans l'équipement en ailettes et dérives pour énergiser ce flux.
Dans la droite ligne de l'an dernier, les ingénieurs de Brackley ont cherché à rendre cette monoplace plus compacte que jamais en diminuant la largeur des pontons et du capot arrière, pour limiter le phénomène de traînée aéro, à tel point qu'elle s'approche du concept quasi sans ponton de la RB 15. Un énorme travail semble avoir été accompli au niveau des conduites de refroidissement du moteur ainsi qu'au niveau de la compacité du moteur du côté des usines de Brixworth.
L'aileron avant épouse une culture plus conservatrice avec un empilement haut de volets destinés à générer le plus d'appuis possibles tout en guidant l'air au centre vers le cape constituant le prolongement du fond plat et en dehors de l'axe de rotation des pneus. Sa spécificité se trouve dans le fait qu'il est extrêmement incurvé pour constituer un maximum d'appuis.
Pour répondre à ses problèmes d'usure des pneus arrière, le triangle de suspension a été considérablement abaissé et tout a été mis en œuvre pour générer de meilleurs appuis sur le train arrière avec, en dessous de l'aileron, le T-Wing dynamisant le flux sous l'aileron et en renforçant l'appui sans créer de traînée aéro, puis l'apposition d'un double pilier central de soutien de l'aileron laissant apparaître sous le T-Wing une ailette destinée à généré encore plus d'appui par encore plus dynamisme du flux renforcé par le rôle des échappement en dessous à l'instar du feu monkey-seat désormais interdit.
Elle semble vraiment avoir su conserver ses forces tout en comblant ses faiblesses avec un package plus harmonieux mais c'est encore une monoplace conçue pour faire la course en tête qui risque de souffrir dès qu'elle devra suivre une autre monoplace avec une telle dépendance au niveau de ses appuis à la qualité du flux d'air venant à sa rencontre.

Ferrari SF90:

Image

Sortant de 2 championnats avec un package s'avérant être le mieux adapté et le plus efficace en toute circonstance, cette nouvelle Ferrari est très semblable à ses 2 devancières et à raison tant il serait hasardeux de révolutionner un concept gagnant (pour peu qu'il y ait le bon pilote à l'intérieur :bigrin: ).
La majorité du travail s'est concentrée sur l'architecture intérieure de la monoplace et l'aileron avant qui répond plutôt bien aux contraintes du nouveau règlement avec une approche assez agressive en guidant et fluidifiant efficacement l'air que ce soit pour alimenter le fond plat au centre ou le détourner de l'axe de rotation des roues sur les zones latérales. Pour l'architecture intérieure, on peut voir que toutes les conduites d'air ont été revue avec des radiateurs toujours aussi étranglés mais élargis pour compenser la réduction drastique de la conduite d'air s'effectuant au dessus du casque du pilote. Ceci permet ainsi d'affiner drastiquement le capot moteur pour générer moins de trainée aéro et plus de flux passant sous l'aileron arrière pour répondre au contraintes de son réhaussement règlementaire. Inconvénient, ces pontons plus proéminents génèrent plus de phénomène de frottement sur ces zones qui est compensé par diverses ailettes et à l'intérieur, cela demande une compartimentation parfaite des conduites afin que l'équilibre aéro soit le plus efficient jusqu'à sa sortie vers le diffuseur.
Sans être révolutionnaire ou particulièrement ingénieuse, elle semble diablement efficace en ayant répondu à toutes les contraintes qui s'opposaient à elle, ce en s'attardant au moindre détail.

Red Bull RB15:

Image

Place à la première Red Bull équipée d'un moteur Honda qui aura pu se développer en toute quiétude, à l'abri de la pression, un an durant lors du partenariat exclusif liant le motoriste japonais à l'écurie sœur Toro Rosso.
L'aileron avant est dans la philosophie de celui de Mercedes avec cette envergure proéminente destinée à générer un surplus d'appuis et détourner le flux au dessus de l'axe de rotation des roues. Comme pour ses devancières, il a gardé son concept de flexibilité lui permettant d'adopter les meilleurs angles d'attaque dans toutes les zones d'appuis par le simple effet de l'appui de l'air à pleine vitesse.
L'innovation majeure apparait dans ce carénage entourant l'embouchure de sortie du S-Duct sur le capot. Ceci permet de coller ce flux aéro au plus proche du châssis pour créer le meilleur appui d'ensemble tout en énergisant l'air qui alimentera les parties postérieures de la monoplace. Il semble que cette découverte se soit faite par nécessité de s'adapter à des éléments particulièrement encombrant au niveau des amortisseurs créant une cassure au niveau du museau mais au-delà de s'adapter à une contrainte, cette solution recèle d'un grand génie tant le gain aéro risque d'être probant :amen:
Pour le reste, elle reste dans la droite lignée de sa devancière qui s'est révélée être la meilleure monoplace du plateau sur le plan de l'exploitation aérodynamique avec un concept très plongeant alimentant au mieux les diffuseurs arrière, des pontons quasi inexistants afin d'affiner à l'extrême la zone du capot moteur et ainsi effacer tout phénomène de traînée aéro et des bageboard très découpés pour mieux dynamiser le flux alimentant le fond plat sur lequel vient mourir le châssis telle une cape au niveau de la zone des pontons.

Compacte, agressive et inimitable dans sa philosophie, le retour de Newey qui travaille à nouveau à plein temps pour l'écurie autrichienne depuis l'an dernier se fait clairement ressentir en retrouvant tous les ingrédients qui fait leur succès par le passé. Il s'agit peut être de l'ingénieur le plus archaïque du plateau sachant qu'il est le seul à encore concevoir ses monoplaces sur des planches à dessein pendant que tous les autres utilisent dès le départ tous les derniers logiciels sortis afin d'étudier l'impact aéro de chaque élément, et pourtant, ses monoplaces sont toujours les plus en avance sur leur temps; sacré paradoxe n'est-ce pas? Qu'en pensez-vous? Newey est-il juste surhumain ou trop d'aides technologiques dans la naissance d'un concept limite l'expression créatrice de son ingénieur à votre avis?

Renault RS19:

Image

Après une croissance continue depuis son retour en tant que constructeur en F1, Renault affiche de réelles ambitions désormais comme l'en atteste le recrutement d'un pilote de pointe comme Daniel Ricciardo.
Il y a de la sophistication au niveau de l'aileron avant afin de guider au mieux le flux d'air en dehors de l'axe de rotation des roues et au niveau central vers le fond plat malgré la disparition obligatoire des dérives et déflecteurs sur cette zone.
A la manière de Ferrari, les radiateurs sur les pontons ont été surélevés afin de mieux capter le flux aéro et créer une meilleure symbiose, et étranglés afin de mieux énergiser le flux ressortant au niveau du diffuseur arrière qui a fait l'objet d'un travail approfondi.
Une monoplace harmonieuse restant dans la philosophie de sa devancière avec quelques perfectionnements en plus.
Suffisant pour viser la 4ème ou 5ème place constructeur mais au-delà, ça me semble encore trop tôt tant les 3 top team sont en avance à tout niveau. L'objectif est plutôt de se rapprocher de ces dernières et attendre la révolution règlementaire de 2021 pour espérer jouer le titre mondial.

Ass VF19 :ph34r: :

Image

Déjà, au niveau de l'aileron avant, il n'y a eu absolument aucune recherche, aucune prise de risque, une simple application très scolaire du nouveau règlement qui risque d'être très pénalisante tant cet aileron simpliste risque de manquer d'efficacité dans l'écartement du flux aéro en dehors de la zone de rotation des roues (l'effet d'outwash).
Pour le reste, Haas a enfin opté pour l'apparition d'un S-Duct permettant pour rappel d'aspirer les particules lentes de l'air frottant au nez (la couche limite) pour circuler au niveau du capot avant et ainsi refroidir toutes les pièces mécaniques s'y trouvant et enfin ressortir sur le dessus pour alimenter en aire énergisé toute la zone postérieure de la monoplace au niveau de sa partie supérieure. Les pontons ont été affinés à la manière de la Ferrari pour généré le moins de perturbations aérodynamique dans cette zone et gagner en efficacité de refroidissement par un flux plus énergisé grâce à ce phénomène entonnoir.
En résumé, beaucoup de copiage sur le concept Ferrari mais sans le moindre génie technique de la part de l'écurie américaine dont le succès repose surtout sur le partenariat lié avec la glorieuse entité italienne tant leurs ingénieurs n'apportent pour ainsi dire rien à ce sport.
Entre leur 2 pilotes kamikaze, la grande gueule de Steiner et de Haas et le manque d'intérêt que représente la présence de ce type d'écurie pour ce sport, c'est avec délectation que je les regarderai redescendre de 2 crans dans le classement constructeur :bigrin:

Alfa Romeo C38 avec Kimi Raikkonen dans le baquet:

Image
Et celle de son coéquipier Shadow :ph34r: : Image

Personnellement, cette Alfa Romeo (ex Sauber) constitue mon coup de cœur de cette nouvelle saison entre cet aileron avant ultra agressif compensant parfaitement la disparition des dérives et déflecteurs imposés par la nouvelle règlementation pour guider à la perfection le flux aéro et créer les meilleurs appuis.
Il y a un souci du détail pour alimenter en flux énergiser le fond plat avec le réhaussement du triangle de direction, permettant d'une part de contrôler au mieux le vortex alimentant les bageboard (dérives situées devant les pontons) sur la partie inférieure et d'autre part de mieux guider le flux alimentant les radiateurs affinés au niveau des pontons.
Au niveau de l'aileron arrière, les ingénieurs de l'écurie suisse ont opté pour un support à double pilier central encadrant l'alignement vertical des conduites d'échappement (système repris de Ferrari), ceci offrant alors la possibilité de créer plus d'appuis tout en générant moins de traînée aéro au niveau de la zone postérieure en affinant ainsi cet espace et en énergisant efficacement le flux par la propulsion des gaz d'échappement chaud (donc plus légers) et très énergisés. Avec le phénomène d'aspiration de l'air que créer cette répartition, les ingénieurs ont selon moi parfaitement contré les effets pervers que pouvaient généré le réhaussement règlementaire de l'aileron arrière.
A mon sens, cette monoplace peut viser la 4ème place constructeur.


Voila pour le petit résumé sommaire de ces monoplaces 2019.
Que d'hommes se pressent vers la lumière non pas pour voir mieux, mais pour mieux briller_ Nietzsche

Avatar du membre
spaghetriz
Messages : 1610
Enregistré le : 24 juin 2017, 17:35
Localisation : Paris

Re: Auto - Moto

Message par spaghetriz » 27 févr. 2019, 16:12

Du côté de l'actu F1:

- on aura à nouveau l'occasion de voir Alonso dans un baquet F1 puisque ce dernier officiera encore pour McLaren en tant que pilote d'essai responsable du développement de la monoplace pour les 2 prochaines saisons et ambassadeur de la marque. Ainsi, il courra sur de nombreuses séances d'essais libres afin d'apporter toute son expertise technique pour compenser les potentielles défaillances du jeune duo Norris- Sainz dans ce domaine;

- Sirotkin retourne chez Renault en tant que 3ème pilote (espérons pour eux que Ricciardo et Hulkenberg n'auront pas une petite grippe les écartant d'un GP :bigrin: );

- contrairement à ce qui était annoncé lors de son intronisation, Ferrari a mis en place une hiérarchie claire instituant Leclerc en n°2. Dès lors, ça me conforte dans l'idée qu'il n'était pas très pertinent de remplacer Raikkonen dès cette saison tant il me semblait être le meilleur choix possible pour occuper ce rôle entre ses capacités de développeur, son expérience et sa science de course. Vettel a du bien œuvrer politiquement en coulisses car à la base, Leclerc était missionné pour venir challenger l'allemand (avec notamment la fameuse phrase d'Arrivabene qui annonçait se séparer de Raikkonen car Ferrari n'avait pas besoin "d'un majordome"... :rougefaché: ).
Que d'hommes se pressent vers la lumière non pas pour voir mieux, mais pour mieux briller_ Nietzsche

Avatar du membre
Dieano
Messages : 2135
Enregistré le : 24 juin 2017, 16:45
Localisation : Charleroi

Re: Auto - Moto

Message par Dieano » 27 févr. 2019, 17:51

Il vaut mieux avoir une possible future pointure de la F1 dans son écurie quitte à lui faire officiellement un peu moins de place que de le laisser signer dans une autre écurie de pointe, de plus ça lui enlèvera un peu de pression, je trouve ça pas mal vu.
"Il mio Pallone d'oro è rubare più palloni possibili. "
-Rino Gattuso -

Avatar du membre
Grillz
Messages : 1251
Enregistré le : 25 juin 2017, 10:32
Localisation : Bierne

Re: Auto - Moto

Message par Grillz » 27 févr. 2019, 18:41

Merci pour le récap des monoplaces. Je trouve la Redbull magnifique, mais je ne suis pas une référence en terme de gout. :bigrin:

Avatar du membre
Shadow
Modérateur
Messages : 3017
Enregistré le : 25 juin 2017, 09:10
Localisation : Liège

Re: Auto - Moto

Message par Shadow » 27 févr. 2019, 23:10

Ça va me faire de la lecture pour ce w-e, c’est top :)

Avatar du membre
spaghetriz
Messages : 1610
Enregistré le : 24 juin 2017, 17:35
Localisation : Paris

Re: Auto - Moto

Message par spaghetriz » 28 févr. 2019, 16:11

Dieano a écrit :
27 févr. 2019, 17:51
Il vaut mieux avoir une possible future pointure de la F1 dans son écurie quitte à lui faire officiellement un peu moins de place que de le laisser signer dans une autre écurie de pointe, de plus ça lui enlèvera un peu de pression, je trouve ça pas mal vu.
En effet, ton raisonnement est parfaitement logique d'un point de vu général mais dans ce cas précis, Leclerc, qui va seulement entamer sa seconde saison en F1, était déjà tenu par un contrat avec Ferrari et parfaitement couvé au sein de leur écurie bis Alfa Romeo avec laquelle il pouvait parfaire son expérience à bord d'une monoplace compétitive. C'est pour cela que le switch avec Raikkonen me semblait plus pertinent à la fin de cette saison.

En revanche, si on prend le cas Norris chez McLaren qui était sur le point d'activer une clause de son contrat stipulant qu'il pouvait l'annuler en cas de non titularisation cette année alors que Red Bull lui faisait la cour, dans ce cas cette décision tombe en effet sous le sens.

Après, s'il montre la même performance/régularité dans son pilotage que ce qu'il est en train d'accomplir durant ces essais hivernaux à Barcelone en ce moment, il peut parfaitement me faire mentir et même bousculer la hiérarchie actuelle par rapport à Vettel qui s'avère un soupçon moins convaincant que son coéquipier pour le moment.
Grillz a écrit :
27 févr. 2019, 18:41
Merci pour le récap des monoplaces. Je trouve la Redbull magnifique, mais je ne suis pas une référence en terme de gout. :bigrin:
Soit nous sommes des personnes de goût, soit nous sommes de grands incompris :bigrin: mais comme toi, je trouve que la Red Bull est la plus harmonieuse et esthétique d'entre toutes.

Pour le récap, si vous voulez, ce week-end je peux faire un complément bref sur les 4 restantes. Dans un premier temps, j'ai préféré m'attarder sur les 6 monoplaces de tête car pour le reste, à part la Toro Rosso qui est assez intéressante:
- la Force India semble marquer le pas cette fois-ci (et avec Stroll Jr au volant il est plus intéressant de parier sur combien de temps va t'il mettre à dilapider la fortune de son papa avec cette écurie plutôt que sur leur position au championnat :bigrin: );
- la McLaren est en pleine année de transition sachant que l'excellent James Key n'arrivera que l'an prochain à la fin de son contrat chez Toro Rosso. En attendant, ça manque clairement d'inspiration et de compréhension pour harmoniser ce package avec le moteur client Renault qui n'aide pas en terme d'encombrement à élaborer les meilleures solutions aéro sur le châssis;
- Williams poursuit clairement son déclin puisqu'après une année très propices sur le plan financier résultant d'une parfaite politique de boutiquier (pilotes payants médiocres, accumulation de juteux contrat sponsor très précaires, etc...), ils se retrouvent dans un véritable cercle vicieux en devant surmonter un certain retard sportif avec un budget drastiquement réduit suite aux départs cumulés du sponsor titre Martini, des sponsors de Sirotkin et de la fortune de Stroll Sr. Le duo de pilote est intéressant cette fois avec le talentueux George Russell et le revenant Robert Kubica mais avec une monoplace n'ayant pas pu honorer les 2 premiers jours d'essais libres faut d'une monoplace prête dans les temps, autant dire qu'il va être très difficile de remonter la pente tant cette écurie est en train de prendre l'eau de toute part (à mon sens, comme Sauber avec Ferrari, sauf miracle, leur salut ne pourra passer que par accepter la proposition de Mercedes qui voudrait faire de cette mythique écurie leur écurie bis).

P.S: concernant Alonso, il a fait une interview dans laquelle il explique ses motivations personnelles quant à ce rôle de pilote d'essai chez McLaren. En résumé, il explique clairement que le but est de rester dans le giron de la F1 pour retrouver dans un avenir plus ou moins proche un baquet compétitif pour jouer le titre mondial. Il y explique qu'il se sent dans sa meilleure forme et qu'il veut accumuler des titres dans toutes les disciplines possibles.
Reste à savoir maintenant s'il lorgne sur le baquet Ferrari en 2020 en cas de nouvelle défaillance de Vettel ou sur le baquet McLaren en 2021 dans l'espoir que le changement radical de règlement qui s'opèrera alors permettra à l'écurie britannique de retrouver les sommets?
Que d'hommes se pressent vers la lumière non pas pour voir mieux, mais pour mieux briller_ Nietzsche

Réponse rapide

   
Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré