Premier League

Avatar du membre
Flowman
Messages : 862
Enregistré le : 24 juin 2017, 14:27
Localisation : Bruxelles
Steam : marlboroc

Re: Premier League

Message par Flowman » 01 avr. 2019, 12:04

Autant je suis d'accord en partie avec ce que tu avances, je ne te suis toutefois pas sur le fond et je m'explique.

Le foot évolue tant dans son aspect tactico-technique mais surtout physique avec un besoin sans cesse croissant de joueurs de plus en plus complets (et ça part des gardiens qu'on veut de plus en plus doué dans leur jeu au pied, à l'attaquant à qui on demande de participer au jeu). Je dirais que la dimension physique est absolument primordiale, étant donné notamment l'intensité actuelle des matchs et leur fréquence extrêmement élevée (matchs tous les week-end, + LDC + coupes locales + trêves internationales). Il est ainsi normal qu'un 6 "à l'ancienne" doive changer en étant capable de soutenir ses équipiers au milieu de terrain par une qualité de passe plus que satisfaisante. D'ailleurs Javi Martinez, qui est comme vous l'indiquez le plus proche de ce 6 "primitif" est également un excellent relanceur.

Toutefois, la quête de ce football de plus en plus uniforme occulte totalement la disparité intrinsèque qui caractérise les joueurs entre eux. La lecture de jeu, les compétences techniques et physique propres à un joueur et l'importance portée à celles-ci par les compétences tactiques des entraineurs est ce qui a rendu la Serie A des années 90 aussi forte (largement au dessus du niveau moyen actuel à mes yeux). Je ne suis vraiment pas fan de cette conception "homogène" des équipes actuelles, et j'ai peur que si les entraineurs coachent de cette manière, on va irrémédiablement arriver à un nivellement vers le bas. D'ailleurs dans ce débat, Bakayoko est un excellent exemple, ses rares tentatives de dicter le jeu sont constamment maladroites et se retrouvent avortées par ses limites techniques alors qu'au contraire, je le trouve tactiquement plus que correct avec une lecture de jeu très raisonnable, et je le trouve extrêmement intéressant dans ses tâches défensives.

Avatar du membre
Misaki
Messages : 1032
Enregistré le : 25 juin 2017, 07:15
Localisation : Thousand Sunny

Re: Premier League

Message par Misaki » 01 avr. 2019, 17:36

Flowman a écrit :
01 avr. 2019, 11:26
Que Bakayoko se vende de telle ou telle manière est une chose, il n'a clairement pas les qualités d'un box-to-box et ça se voit sur le terrain. Il est absolument incapable de créer le jeu (que ce soit par sa technique ou par son volume de jeu).Il n'est pas mauvais relanceur, mais c'est clairement en sentinelle qu'il fait le job à Milan.
Bakayoko n'a jamais joué en pointe base devant la défense mis à part chez nous ou il a fait des prestations calamiteuses quand il a été essayé à ce poste. Il n'a pas les qualités d'un box to box (il a tout juste le physique pour jouer avec les féminines), on est d'accord mais son sens du placement hasardeux et ses faibles capacités d'anticipation ne le prédisposent absolument pas pour jouer 6 dans un milieu à 3.
Flowman a écrit :
01 avr. 2019, 11:26
Gattuso et Busquets sont/étaient tout ce qu'il y a de plus 6, tous 2 font office de chien de garde aux relayeurs qu'ils assistaient (Pirlo/Xavi) dans leurs équipe. On peut débattre sur Busquets qui a les qualités pour être 8, mais dans une équipe qui comptait Xavi et Iniesta, il s'est cantonné à son job de chien de garde, qu'il a accompli avec brio (le meilleur de l'histoire, et de très loin à mes yeux).
Pour Busquets, je me réfère à ça qu'à dit Spagh. Il est bien plus qu'un 6 et il ne s'est jamais cantonné à ce que demande ce poste. Son rôle offensif est trop important pour le limiter à ça.

Pareil pour Gattuso. Il n'avait pas que les qualités naturelles d'un 6. Il avait beaucoup plus. C'est la raison pour laquelle il a fait presque tout sa carrière en mezzala. Oui il grattait beaucoup de ballons, oui il protégeait Pirlo, mais il avait aussi un rôle offensif. Il avançait toujours vers la surface pour soutenir les attaques, il centrait et frappait assez régulièrement.

Avatar du membre
El Virgo
Messages : 1202
Enregistré le : 24 juin 2017, 14:19

Re: Premier League

Message par El Virgo » 05 avr. 2019, 17:06

Flowman a écrit :
01 avr. 2019, 12:04
Autant je suis d'accord en partie avec ce que tu avances, je ne te suis toutefois pas sur le fond et je m'explique.

Le foot évolue tant dans son aspect tactico-technique mais surtout physique avec un besoin sans cesse croissant de joueurs de plus en plus complets (et ça part des gardiens qu'on veut de plus en plus doué dans leur jeu au pied, à l'attaquant à qui on demande de participer au jeu). Je dirais que la dimension physique est absolument primordiale, étant donné notamment l'intensité actuelle des matchs et leur fréquence extrêmement élevée (matchs tous les week-end, + LDC + coupes locales + trêves internationales). Il est ainsi normal qu'un 6 "à l'ancienne" doive changer en étant capable de soutenir ses équipiers au milieu de terrain par une qualité de passe plus que satisfaisante. D'ailleurs Javi Martinez, qui est comme vous l'indiquez le plus proche de ce 6 "primitif" est également un excellent relanceur.

Toutefois, la quête de ce football de plus en plus uniforme occulte totalement la disparité intrinsèque qui caractérise les joueurs entre eux. La lecture de jeu, les compétences techniques et physique propres à un joueur et l'importance portée à celles-ci par les compétences tactiques des entraineurs est ce qui a rendu la Serie A des années 90 aussi forte (largement au dessus du niveau moyen actuel à mes yeux). Je ne suis vraiment pas fan de cette conception "homogène" des équipes actuelles, et j'ai peur que si les entraineurs coachent de cette manière, on va irrémédiablement arriver à un nivellement vers le bas. D'ailleurs dans ce débat, Bakayoko est un excellent exemple, ses rares tentatives de dicter le jeu sont constamment maladroites et se retrouvent avortées par ses limites techniques alors qu'au contraire, je le trouve tactiquement plus que correct avec une lecture de jeu très raisonnable, et je le trouve extrêmement intéressant dans ses tâches défensives.
Tu es un suiveur assidu du championnat allemand si je ne me trompe pas ? Javi Martinez, au même titre que Casemiro, sont des 6 tout ce qu'il y a de plus modernes. Tu as du apprécier mieux que quiconque tout ce qu'il a pu apporter au Bayern.
Ils sont absolument incomparables avec Bakayoko. Quant à Busquets, n'en parlons pas.

Le foot prend une dimension physique sans commune mesure avec ce qui se faisait par le passé et, nous sommes d'accord, nécessite des joueurs complets à tous les postes. En particulier les postes de 6 et les latéraux. Mais également les défenseurs centraux, et demain, les gardiens.
Au fil du temps, la construction se fait de plus en plus loin sur le terrain, car la première relance est devenu la clé du coffre-fort. Les années 90 ont été l'avènement de la première touche de balle qui, quasiment à elle seule, a donné l'impression que le football des 70's/80's se jouait au ralenti. La consécration de la construction par l'arrière aujourd'hui est une révolution toute aussi importante que ne l'a été le contrôle cher à Zidane à l'époque.
Le milieu de terrain et l'attaque se partagent des missions de contrôle, de percussion, de création et surtout de pressing pour une récupération tout terrain. Tous les joueurs du milieu à l'attaque, comme sur les ailes, doivent posséder au minimum ces quatre caractéristiques. Un joueur exclusivement dédié à la récupération/création/percussion n'a pas sa place dans le football de haut niveau. Bien qu'il existe encore des profils offensifs et des profils défensifs.
Ce qui est sûrement amené à évoluer, quand on voit un joueur du profil de Marcelo et l'importance qu'il a eue dans les trois sacres du Real en C1. Amusant de repenser aux propos de Capello qui disait qu'il défendait comme un joueur de D3. Ce n'est pas un hasard si notre ancien Mister et ses conceptions sont aujourd'hui complétement dépassés.

Sur ce forum, beaucoup ont minimisé la " révolution Guardiola " et pensent que le football qui se joue aujourd'hui est encore celui de Sacchi. Revoyez un match des années 90 à l'occasion, les temps ont bien changé. La stricte répartition des tâches ligne par ligne appartient au passé, et un joueur comme Bakayoko également. Il pourra, a l'instar d'un Pastore, rendre des services malgré un profil anachronique. Mais le football du top niveau a atteint un degré d'exigence technique, tactique et requiert un QI football bien trop élevé pour ce genre de joueurs.
Cette volonté de " mettre du physique " et de " muscler l'entre-jeu " que l'on retrouve chez Gattuso et dans de nombreux posts de forumeurs n'a plus beaucoup de sens à l'heure actuelle en vérité, tant la débauche d'énergie et la puissance pures sont systématiquement neutralisées par l'intelligence du milieu adverse. Et ce, à un niveau toujours plus bas, d'où la nécessité de réagir au plus vite. Des équipes comme la Samp ou l'Atalanta jouent cette saison un football plus moderne que le notre, il faut s'en rendre compte. Ce n'est pas un hasard s'ils nous ringardisent régulièrement malgré des effectifs moindres.
Gattuso applique certains éléments qui sont dans l'air du temps comme la construction systématique par l'arrière ou la projection des milieux. Mais est totalement à côté en ce qui concerne la partie créative, le pressing collectif, la ligne de récupération et le travail des joueurs de couloir.
Milan et la Serie A se doivent de prendre le train en marche, voire même d'en anticiper les futurs virages, si ils veulent redevenir ce qu'ils étaient dans les 90's. En terme de domination Mondiale j'entends, les comparaisons de niveaux n'ayant que peu de sens en l'occurrence.

Pour ça, ils peuvent s'inspirer de la double confrontation de la Juve contre l'Atletico, qui a joué comme une équipe de 1998 à l'aller et comme une équipe de 2019 au retour.
Ils peuvent également s'inspirer du Bayern Munich qui, en 2012, n'a pas hésité à poser 40M (une folie pour eux à l'époque) pour un espagnol dont l'intelligence, le volume de jeu, la polyvalence et la qualité de relance avait envoyé Bilbao en finale d'Europa League. Résultat ? Une Ligue des Champions.

Avatar du membre
Flowman
Messages : 862
Enregistré le : 24 juin 2017, 14:27
Localisation : Bruxelles
Steam : marlboroc

Re: Premier League

Message par Flowman » 11 avr. 2019, 11:07

El Virgo a écrit :
05 avr. 2019, 17:06
Tu es un suiveur assidu du championnat allemand si je ne me trompe pas ? Javi Martinez, au même titre que Casemiro, sont des 6 tout ce qu'il y a de plus modernes. Tu as du apprécier mieux que quiconque tout ce qu'il a pu apporter au Bayern.
Ils sont absolument incomparables avec Bakayoko. Quant à Busquets, n'en parlons pas.

Le foot prend une dimension physique sans commune mesure avec ce qui se faisait par le passé et, nous sommes d'accord, nécessite des joueurs complets à tous les postes. En particulier les postes de 6 et les latéraux. Mais également les défenseurs centraux, et demain, les gardiens.
Au fil du temps, la construction se fait de plus en plus loin sur le terrain, car la première relance est devenu la clé du coffre-fort. Les années 90 ont été l'avènement de la première touche de balle qui, quasiment à elle seule, a donné l'impression que le football des 70's/80's se jouait au ralenti. La consécration de la construction par l'arrière aujourd'hui est une révolution toute aussi importante que ne l'a été le contrôle cher à Zidane à l'époque.
Le milieu de terrain et l'attaque se partagent des missions de contrôle, de percussion, de création et surtout de pressing pour une récupération tout terrain. Tous les joueurs du milieu à l'attaque, comme sur les ailes, doivent posséder au minimum ces quatre caractéristiques. Un joueur exclusivement dédié à la récupération/création/percussion n'a pas sa place dans le football de haut niveau. Bien qu'il existe encore des profils offensifs et des profils défensifs.
Ce qui est sûrement amené à évoluer, quand on voit un joueur du profil de Marcelo et l'importance qu'il a eue dans les trois sacres du Real en C1. Amusant de repenser aux propos de Capello qui disait qu'il défendait comme un joueur de D3. Ce n'est pas un hasard si notre ancien Mister et ses conceptions sont aujourd'hui complétement dépassés.

Sur ce forum, beaucoup ont minimisé la " révolution Guardiola " et pensent que le football qui se joue aujourd'hui est encore celui de Sacchi. Revoyez un match des années 90 à l'occasion, les temps ont bien changé. La stricte répartition des tâches ligne par ligne appartient au passé, et un joueur comme Bakayoko également. Il pourra, a l'instar d'un Pastore, rendre des services malgré un profil anachronique. Mais le football du top niveau a atteint un degré d'exigence technique, tactique et requiert un QI football bien trop élevé pour ce genre de joueurs.
Cette volonté de " mettre du physique " et de " muscler l'entre-jeu " que l'on retrouve chez Gattuso et dans de nombreux posts de forumeurs n'a plus beaucoup de sens à l'heure actuelle en vérité, tant la débauche d'énergie et la puissance pures sont systématiquement neutralisées par l'intelligence du milieu adverse. Et ce, à un niveau toujours plus bas, d'où la nécessité de réagir au plus vite. Des équipes comme la Samp ou l'Atalanta jouent cette saison un football plus moderne que le notre, il faut s'en rendre compte. Ce n'est pas un hasard s'ils nous ringardisent régulièrement malgré des effectifs moindres.
Gattuso applique certains éléments qui sont dans l'air du temps comme la construction systématique par l'arrière ou la projection des milieux. Mais est totalement à côté en ce qui concerne la partie créative, le pressing collectif, la ligne de récupération et le travail des joueurs de couloir.
Milan et la Serie A se doivent de prendre le train en marche, voire même d'en anticiper les futurs virages, si ils veulent redevenir ce qu'ils étaient dans les 90's. En terme de domination Mondiale j'entends, les comparaisons de niveaux n'ayant que peu de sens en l'occurrence.

Pour ça, ils peuvent s'inspirer de la double confrontation de la Juve contre l'Atletico, qui a joué comme une équipe de 1998 à l'aller et comme une équipe de 2019 au retour.
Ils peuvent également s'inspirer du Bayern Munich qui, en 2012, n'a pas hésité à poser 40M (une folie pour eux à l'époque) pour un espagnol dont l'intelligence, le volume de jeu, la polyvalence et la qualité de relance avait envoyé Bilbao en finale d'Europa League. Résultat ? Une Ligue des Champions.
Excellente intervention Virgo, comme d'habitude en soi, que je partage à 99% comme Spagh.

Entendons-nous bien, je suis absolument d'accord avec la révolution Guardiola comme tu l'appelles et l'évolution du football qui tend à nécessiter des joueurs de plus en plus complets à chaque postes. Toutefois je ferais remarquer deux choses:

La première, et pour avoir suivi Pep pendant trois ans en tant que supporter de son club: le système Guardiolien caractérisé par un football total ultra intense pendant 90 minutes et élitiste en terme de technique n'est possible qu'avec des joueurs tout aussi exceptionnels que sa tactique, le trio Xavi - Busquets - Iniesta est une exception que je ne vois pas devenir la norme du jour au lendemain. J'ai d'ailleurs toujours répété cette assertion ici malgré les moqueries: mais Busquets est à mes yeux de très loin le meilleur 6 de l'histoire que j'ai pu voir jouer. Les Van Bommel, Gattuso (que je considère comme tel perso), ou encore Carrick (ultra sous-coté) ne lui arrivent même pas à la cheville. Pep a essayé d'adapter son style de jeu à la ville de Munich en plaçant Schweini (8) en 6, en mettant Lahm à son coté pour en faire un substitut d'Iniesta, et Thiago de Xavi. Le résultat est l'échec auquel nous avons tous assisté, moi en premier. La plus grande erreur de Guardiola fut sa toute première: l'évincement pur et simple de Gustavo du groupe alors que sous Heynckes, le brésilien était le remplaçant attitré de Martinez. La suite vous la connaissez, Martinez sera constamment blessé et n'aura aucun remplaçant pour assurer son role au milieu de terrain. A City Pep semble avoir compris certaines de ses erreurs, si en PL il aime aligner un milieu Silva - Gundogan - De Bruyne, il semble qu'en LDC où l'intensité est hautement plus forte, il aligne constamment Fernandinho en 6 pour alléger le travail de ses créateurs. Contre les Spurs c'est ce qu'il fait très bien d'ailleurs, j'ai trouvé qu'il faisait un très bon match, mais on regrettera le choix douteux de Pep de ne pas aligner De Bruyne et Sané bien plus percutant que Silva et Mahrez.

Cette analyse très succincte de ma part me conforte dans mon deuxième point: la formation aura beau insister sur la polyvalence des jeunes joueurs, les barrières inhérentes à chacun poseront éternellement un soucis à ce genre de philosophie. Un buteur restera un buteur, un ailier aura comme point fort l'élimination de son vis a vis, les "10" évoluent en étant plus percutant mais garderont leur objectif premier de casser les lignes et de trouver les attaquants, un défenseur restera maitre de la maison et le 6 sera là pour alléger leur travail. En somme révolution Guardiola oui, mais elle n'est applicable que dans un contexte où l'on possède des joueurs incroyablement doués.

Je ne suis pas en train de prêcher un retour aux années 90, je conçois l'évolution des concepts qu'on se fait du football dans son aspect tactique, mais je pense qu'on a tendance à surestimer la formation des joueurs sur leurs qualités intrinsèques: on peut les façonner, mais on ne change pas le matériau qui les constitue.

Avatar du membre
El Virgo
Messages : 1202
Enregistré le : 24 juin 2017, 14:19

Re: Premier League

Message par El Virgo » 11 avr. 2019, 11:52

Flowman a écrit :
11 avr. 2019, 11:07
Excellente intervention Virgo, comme d'habitude en soi, que je partage à 99% comme Spagh.

Entendons-nous bien, je suis absolument d'accord avec la révolution Guardiola comme tu l'appelles et l'évolution du football qui tend à nécessiter des joueurs de plus en plus complets à chaque postes. Toutefois je ferais remarquer deux choses:

La première, et pour avoir suivi Pep pendant trois ans en tant que supporter de son club: le système Guardiolien caractérisé par un football total ultra intense pendant 90 minutes et élitiste en terme de technique n'est possible qu'avec des joueurs tout aussi exceptionnels que sa tactique, le trio Xavi - Busquets - Iniesta est une exception que je ne vois pas devenir la norme du jour au lendemain. J'ai d'ailleurs toujours répété cette assertion ici malgré les moqueries: mais Busquets est à mes yeux de très loin le meilleur 6 de l'histoire que j'ai pu voir jouer. Les Van Bommel, Gattuso (que je considère comme tel perso), ou encore Carrick (ultra sous-coté) ne lui arrivent même pas à la cheville. Pep a essayé d'adapter son style de jeu à la ville de Munich en plaçant Schweini (8) en 6, en mettant Lahm à son coté pour en faire un substitut d'Iniesta, et Thiago de Xavi. Le résultat est l'échec auquel nous avons tous assisté, moi en premier. La plus grande erreur de Guardiola fut sa toute première: l'évincement pur et simple de Gustavo du groupe alors que sous Heynckes, le brésilien était le remplaçant attitré de Martinez. La suite vous la connaissez, Martinez sera constamment blessé et n'aura aucun remplaçant pour assurer son role au milieu de terrain. A City Pep semble avoir compris certaines de ses erreurs, si en PL il aime aligner un milieu Silva - Gundogan - De Bruyne, il semble qu'en LDC où l'intensité est hautement plus forte, il aligne constamment Fernandinho en 6 pour alléger le travail de ses créateurs. Contre les Spurs c'est ce qu'il fait très bien d'ailleurs, j'ai trouvé qu'il faisait un très bon match, mais on regrettera le choix douteux de Pep de ne pas aligner De Bruyne et Sané bien plus percutant que Silva et Mahrez.

Cette analyse très succincte de ma part me conforte dans mon deuxième point: la formation aura beau insister sur la polyvalence des jeunes joueurs, les barrières inhérentes à chacun poseront éternellement un soucis à ce genre de philosophie. Un buteur restera un buteur, un ailier aura comme point fort l'élimination de son vis a vis, les "10" évoluent en étant plus percutant mais garderont leur objectif premier de casser les lignes et de trouver les attaquants, un défenseur restera maitre de la maison et le 6 sera là pour alléger leur travail. En somme révolution Guardiola oui, mais elle n'est applicable que dans un contexte où l'on possède des joueurs incroyablement doués.

Je ne suis pas en train de prêcher un retour aux années 90, je conçois l'évolution des concepts qu'on se fait du football dans son aspect tactique, mais je pense qu'on a tendance à surestimer la formation des joueurs sur leurs qualités intrinsèques: on peut les façonner, mais on ne change pas le matériau qui les constitue.
Merci Flowman pour cette intervention, il est toujours agréable de parvenir à des points de convergence dans un débat.

J'avais trouvé Guardiola un poil trop dogmatique lors de son passage au Bayern (et lors de sa première saison à City), mais avec le recul, beaucoup d'observateurs témoignent qu'il était parvenu à ses fins en Bavière en mettant sur pied une vraie machine de guerre lors de sa dernière saison, et que cette élimination face à l'Atletico était totalement imméritée. Quelle est ton opinion sur le sujet ?

En ce qui concerne la formation, je te partage cet excellent article que j'ai lu ce matin qui complète bien ta pensée :

https://www.20minutes.fr/sport/football ... tion-doree

Avatar du membre
Flowman
Messages : 862
Enregistré le : 24 juin 2017, 14:27
Localisation : Bruxelles
Steam : marlboroc

Re: Premier League

Message par Flowman » 11 avr. 2019, 15:15

El Virgo a écrit :
11 avr. 2019, 11:52
Merci Flowman pour cette intervention, il est toujours agréable de parvenir à des points de convergence dans un débat.

J'avais trouvé Guardiola un poil trop dogmatique lors de son passage au Bayern (et lors de sa première saison à City), mais avec le recul, beaucoup d'observateurs témoignent qu'il était parvenu à ses fins en Bavière en mettant sur pied une vraie machine de guerre lors de sa dernière saison, et que cette élimination face à l'Atletico était totalement imméritée. Quelle est ton opinion sur le sujet ?

En ce qui concerne la formation, je te partage cet excellent article que j'ai lu ce matin qui complète bien ta pensée :

https://www.20minutes.fr/sport/football ... tion-doree
D'accord et pas d'accord avec la phrase en gras.

En fait mon seul désaccord avec cette phrase se rattache au terme "imméritée". L'Atletico, bien qu'inférieur dans le jeu, a battu le Bayern à la loyale et sans fait d'arbitrage douteux. Si on devait considérer toutes les défaites contre le cours du jeu comme "imméritées", on refait l'histoire du foot. Le Bayern a produit un jeu très séduisant mais s'est montré moins réaliste, comme contre Chelsea en 2012. L'élimination en 2017 par le Real sur 2 ou 3 buts hors-jeu par exemple est bien plus scandaleuse.

De plus, si le Bayern sous Pep III (è saison) était effectivement une machine qui perd malheureusement contre un Atletico solide et ultra réaliste (qui perdra en finale aux TAB je précise), elle souffrait néanmoins de défauts que le coach n'a jamais su arranger en Bavière et d'une en particulier: une défense bien trop haute qui ne sait pas gérer les contre-attaques adverses.

D'ailleurs, un des faits que j'ai trouvé particulièrement choquant lorsque Carletto est arrivé au Bayern à l'époque, c'est que l'une de ses premières interventions a été de replacer Martinez en 6, alors que Pep le considérait comme un DC. Résultat ? Une équipe bien plus stable qu'elle ne l'a été pendant 3 ans. Carletto a fait pas mal de conneries au Bayern (et ça me déchire de dire ça à propos de lui), mais sa rigueur tactique a explosé à la figure de tous les supporters du Bayern.

Je n'ai rien contre Pep en soi, son travail à Barcelone est sublime et s'est traduit par des saisons records et un style de jeu quasi invincibles à l'époque, mais comme tu le dis il fut beaucoup trop dogmatique au Bayern, en se mettant pas mal de monde (dont des membres du staff) à dos. C'est dommage parce que Jupp lui avait laissé un effectif digne de gagner la C1 à nouveau, il n'avait pas à vouloir tout révolutionner de A à Z.

Avatar du membre
Nef
Messages : 5108
Enregistré le : 24 juin 2017, 14:51

Re: Premier League

Message par Nef » 08 mai 2019, 13:41

La sanction est confirmée pour Chelsea , interdiction de recruter pour les deux prochains mercato ( sauf U16 , ce qui cocasse dans un sens )

Reste que le TAS.

Un lien intéressant sur les précédents

Avatar du membre
El Virgo
Messages : 1202
Enregistré le : 24 juin 2017, 14:19

Re: Premier League

Message par El Virgo » 12 mai 2019, 18:39

City remporte cette incroyable course à deux, rappelant la Liga d'il y a quelques années :

City 98 Pts ; 32V 2N 4D
Liverpool 97 Pts ; 30V 7N 1D

A noter que la seule défaite de Liverpool a été contre City, à un moment où ils avaient sept points d'avance. Néanmoins, ce n'est pas là qu'ils perdent le titre mais quelques semaines plus tard après deux nuls consécutifs.

Concernant les matchs nuls, j'ai toujours pensé qu'il valait mieux prendre tous les risques pour les éviter, quitte à perdre certains matchs.
En effet, faire quatre victoires pour six défaites est plus rentable que de faire dix matchs nuls.

Le calcul est simple, et ce n'est pas le virage très offensif que prend le monde du football qui va changer la donne.

KPS
Messages : 162
Enregistré le : 26 juin 2017, 09:30

Re: Premier League

Message par KPS » 12 mai 2019, 18:52

C'est quand même incroyable de ne pas être champion avec 97 points :|

En ligne
Avatar du membre
Sokhar
Messages : 1490
Enregistré le : 24 juin 2017, 14:42
Localisation : Brest
PSN ID : RoiSokhar

Re: Premier League

Message par Sokhar » 12 mai 2019, 18:56

La perf de Liverpool est à saluer compte tenu de leur parcours en C1, ce que City n'a pas eu à gérer.

Un final magnifique en plus de placer 4 équipes en finales Européennes, meilleur championnat du monde sans aucune concurrence.

Avatar du membre
Misaki
Messages : 1032
Enregistré le : 25 juin 2017, 07:15
Localisation : Thousand Sunny

Re: Premier League

Message par Misaki » 12 mai 2019, 20:30

El Virgo a écrit :
12 mai 2019, 18:39
City remporte cette incroyable course à deux, rappelant la Liga d'il y a quelques années :

City 98 Pts ; 32V 2N 4D
Liverpool 97 Pts ; 30V 7N 1D

A noter que la seule défaite de Liverpool a été contre City, à un moment où ils avaient sept points d'avance. Néanmoins, ce n'est pas là qu'ils perdent le titre mais quelques semaines plus tard après deux nuls consécutifs.

Concernant les matchs nuls, j'ai toujours pensé qu'il valait mieux prendre tous les risques pour les éviter, quitte à perdre certains matchs.
En effet, faire quatre victoires pour six défaites est plus rentable que de faire dix matchs nuls.


Le calcul est simple, et ce n'est pas le virage très offensif que prend le monde du football qui va changer la donne.
C'est tant mieux d'ailleurs. Sinon beaucoup d'équipes chercheraient la non défaite plutôt que la victoire.
On se retrouverait avec des L1 dans tous les pays.

Avatar du membre
Dieano
Messages : 2053
Enregistré le : 24 juin 2017, 16:45
Localisation : Charleroi

Re: Premier League

Message par Dieano » 13 mai 2019, 08:49

Ne pas être champion en battant le record de points de l'équipe en saison...

Quelles équipes magnifiques même si je préfère le jeu moins placé des Reds la bande à Guardiola mérite toit autant le titre, elle a dû enchaîner 14 victoires pour coiffer Liverpool.

Et que dire des Coupes d'Europe?

Même si Tottenham et Liverpool ça tient du miracle et que les Blues s'imposent aux penaltys c'est une énorme performance.
"Il mio Pallone d'oro è rubare più palloni possibili. "
-Rino Gattuso -

Réponse rapide

   
Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré